Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Travaux


Etude sur la nature
des mouvements écologistes
et leurs véritables objectifs



L'héritage de
Franklin Delano Roosevelt


boris 

La révolution Roosevelt 

Georges Boris


Moulin.jpgL'héritage du
Conseil National
de la Résistance

Quelques textes de
Vladimir I. Vernadski

henry charles carey
Principes de la science sociale
de Henry Charles Carey

Friedrich List
Le Système national
d'économie politique
de Friedrich List

Friedrich Von Schiller

Le Droit des Gens
d'Emerich De Vattel

 

Recherche

Page d'accueil
- Cliquez ici -

Fusion,
enfin les archives !
29 juin 2008 7 29 /06 /juin /2008 15:00
    D'abord, cet article de dimanche soir sur lefigaro.fr, pour vous donner le contexte et l'esprit du moment :


 L'Iran prévoit de creuser 320.000 tombes

J.B. (lefigaro.fr) Avec AFP
29/06/2008 | Mise à jour : 20:06 |

Selon un membre de l'état-major, il s'agirait d'une mesure de précaution dans l'éventualité d'une attaque contre le pays.

L'Iran semble se préparer à l'éventualité d'une attaque contre son territoire. Le général Mir Fayçal Bagherzadeh, membre de l'état-major des forces armées iraniennes, a annoncé que son pays avait en effet prévu de creuser 320.000 tombes dans ses provinces frontalières pour les «soldats ennemis», au cas où le pays serait agressé. Le général était cité dimanche par l'agence semi-officielle Fars.

«En application de la convention de Genève (...) sur les situations de guerre et conflits armés, les mesures nécessaires ont été prises pour enterrer les soldats ennemis (...) et il a été prévu de creuser entre 15.000 et 20.000 tombes dans chacune des provinces frontalières (...) soit au total 320.000 tombes», a ainsi expliqué le général Bagherzadeh. Il a ajouté qu'en cas de nécessité, des «tombes communes» seraient prévues.

Le général iranien a ajouté qu'il «fallait diminuer la peine des familles des soldats tués dans le cas d'une éventuelle agression contre notre pays (...) et empêcher la répétition de la longue et amère expérience de la guerre du Vietnam».

Israël «à portée de missiles»

Cette déclaration intervient alors que les responsables américains ont toujours affirmé que toutes les options étaient sur la table pour arrêter le programme nucléaire iranien et que des responsables israéliens ont évoqué la possibilité d'une attaque contre les installations nucléaires du pays. Ainsi l'ancien chef du Mossad (services secrets israéliens), Shavtaï Shavit, a déclaré qu'Israël avait un an pour détruire les installations nucléaires iraniennes, sinon il risquait d'être la cible d'une attaque à l'arme atomique de la part de l'Iran, dans une interview au
Sunday Telegraph. «Le pire des scénarios est que Téhéran possède l'arme nucléaire d'ici environ un an. Le temps qui reste pour y faire face ne cesse de se réduire», a-t-il affirmé.

En Iran, le chef des Gardiens de la Révolution, le général Mohammad Ali Jafari, a lancé samedi une mise en garde à Israël, soulignant qu'en cas d'agression, l'Etat hébreu se trouvait «à portée des missiles de la République islamique».

L'Iran et l'Occident s'opposent sur le programme nucléaire de la République islamique. Les Etats-Unis et Israël, entre autres, accusent Téhéran de chercher à acquérir l'arme nucléaire sous couvert de programme civil, ce que ce dernier réfute.
.

    Ensuite, cette information, dont l'existence m'a été rapportée par Kévin :
    Un énorme rassemblement a eu lieu samedi à Villepinte, organisé par le Conseil National de la Résistance Iranienne, front officiel de l'Organisation des Moudjahidine du Peuple Iranien (OMPI) de Maryam Radjavi.
    Le relais médiatique donné à cet évènement a été assez disproportionné, si l'on considère l'intérêt et l'histoire de cette organisation, comme le montrent les différents articles suivants :



samedi 28 juin 2008, mis à jour à 20:46
La résistance iranienne rassemblée près de Paris
Reuters/L'Express

Près de 70.000 personnes se sont rassemblées à Villepinte, près de Paris, pour réclamer que l'Organisation des Moudjahidine du peuple iranien (OMPI) soit retirée des listes des organisations terroristes, annonce le Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI).

Le Parlement britannique a décidé lundi de retirer l'OMPI de sa liste noire, poussant les membres du CNRI, sa vitrine politique, à réclamer la même mesure au niveau européen.

Dans son discours, la présidente du CNRI Maryam Rajavi a dénoncé "l'étiquette terroriste injuste dont l'OMPI est affublée", responsable selon elle de nombreux maux pour le peuple iranien mais aussi pour l'Irak et tout le Moyen-Orient.

L'OMPI reste inscrite sur la liste noire de l'UE en dépit d'une décision prononcée en sa faveur par le tribunal de première instance des Communautés européennes.

Laure Bretton, édité par Guy Kerivel


    Ou celui-ci :

Des dizaines de milliers d'opposants iraniens rassemblés près de Paris

PARIS (AFP) — L'opposition iranienne à l'étranger a rassemblé samedi des dizaines de milliers de personnes près de Paris pour demander à l'UE et aux Etats-Unis de supprimer l'Organisation des Moudjahidine de la liste des entités terroristes, quelques jours après une décision de Londres en ce sens.

Des délégations de parlementaires venues d'Allemagne, d'Australie, de Belgique, du Canada, des Etats-Unis, de Grande Bretagne, d'Irak, de Jordanie étaient présentes au rassemblement, qui a réuni plus de 70.000 personnes selon les organisateurs.

"J'appelle le Conseil des ministres de l'Union européenne à rayer le nom de l'OMPI (Organisation des moudjahidine du peuple iranien) de la liste des entités terroristes", s'est écriée la dirigeante de l'opposition, Maryam Radjavi.

"Mettez fin à cette étiquette de terroristes que vous nous collez", a ajouté Mme Radjavi, pour laquelle les gouvernements occidentaux "ont aidé le premier parrain du terrorisme au monde" en inscrivant le nom de l'OMPI sur la liste des organisations terroristes.

Mme Radjavi a été accueillie sous une pluie de confettis par une foule en délire dans un immense hall du parc des expositions de Villepinte, au nord de Paris.

"Enlevez cette chaîne avec laquelle vous entravez les mains et les pieds de la résistance à la dictature religieuse" de Téhéran, a-t-elle ajouté.

Alors que la France prend dans trois jours la présidence de l'UE, Mme Radjavi lui a demandé de "mettre fin à cet énorme scandale qui éclabousse la politique étrangère" de Paris et sa "lutte contre le terrorisme", et "contribue à rendre les mollahs plus arrogants".

Elle a dénoncé des "gages" accordés, selon elle, par Washington au régime de Téhéran, dans une tentative d'"amadouer les mollahs".

"Arrêtez cette complaisance car vouloir dialoguer avec ce régime équivaut à faire cuire des pierres: c'est de la perte de temps", a-t-elle affirmé sous les applaudissements de la foule qui criait "Démocratie et liberté avec Maryam Radjavi".

Le rassemblement "est particulièrement significatif à trois jours de la présidence française de l'UE. En tant que président, la France joue un rôle de premier plan dans la crise de l'Iran", ont souligné les organisateurs.

Les intervenants ont plaidé pour un Iran "libre et démocratique".

Ils ont aussi salué la décision de Londres de supprimer les Moudjahidine de leur liste des organisations terroristes.

Le Royaume-Uni a retiré l'OMPI mardi de sa liste des entités terroristes, au lendemain d'un vote en ce sens des parlementaires britanniques. Le gouvernement britannique a dit qu'il se pliait à cette décision même s'il n'était pas d'accord.

Les Moudjahidine du peuple sont toujours considérés comme une organisation terroriste par l'UE --où d'importants actifs de l'organisation ont été gelés-- et par les Etats-Unis.


    Cet article de l'AFP est particulièrement significatif, en ce qu'il souligne le rôle que l'Empire britannique veut confier au tout récent Chevalier Grand Croix Honoraire de l'Ordre du Bain, Napoléon III V2.0 et futur "président" de l'Europe pour six mois, j'ai nommé bien sûr Nicolas Sarközy de Nagy-Bösca, président de la République Française.

   
Organisation délirante, terroriste et opportuniste, ployée par des états belliqueux dans les différentes régions frontalières de l'Iran, remplie d'aspirants au martyr, d'assassins, de barbouzes et d'idéologues psychopathes, bénéficiants de soutiens très riches et haut placés dans les sphères impériales britanniques, l'OMPI/CNRI a réussi selon la presse à rassembler entre 35 000 et 70 000 personnes à Villepinte, venant "d'Allemagne, d'Australie, de Belgique, du Canada, des Etats-Unis, de Grande Bretagne, d'Irak, de Jordanie".

    Cela fait tout de même beaucoup de monde, et par conséquent un budget peu discret.
    La question à laquelle pourtant personne n'a encore répondu est celle du financement de l'opération, mais entre les convictions impériales de Kouchner et le vote il y a trois jours du parlement anglais, auxquels il faut ajouter des agents du système financier international en faillite qui cherchent désespérément à détourner l'attention, il y a le choix. Une bonne attaque sur l'Iran, ça occupera bien les peuples. Mais j'hypothétise.

    Une autre question est celle du nombre étonnant de participants : 35 000 à 70 000 ! J'ignorais que la diaspora Iranienne était si bien organisée, si unie et si militante, sauf le respect que je dois aux patriotes Iraniens, aux vrais.

    Et finalement, c'est par RFI que sort la nouvelle : Ah oui ! ils sont organisés, et très riches, puisqu'ils ont importés un grand nombre de leurs "participants" :

Les Moudjahidine recrutent à tour de bus
par  RFI

Article publié le 28/06/2008 Dernière mise à jour le 28/06/2008 à 06:36 TU

Le Conseil national de la résistance iranienne dit attendre quelque 30 000 sympathisant lors de son grand rendez-vous de Villepinte ce samedi. Le but : obtenir le retrait des Moudjahidine de la liste des organisations terroristes établie par l'Union européenne. Mais les méthodes du mouvement sont à l'image de celles utilisées par le régime de Téhéran pour remplir les rangs de ses manifestations anti-américaines, peu orthodoxes.


Selon le grand quotidien polonais Gazeta Wyborcza, plusieurs milliers d’étudiants seraient en route pour Paris afin de représenter la Pologne au rassemblement de soutien aux Moudjahidine du peuple. Vingt-cinq autocars remplis d’étudiants seraient partis de la seule ville de Poznan.

D’où vient cet engouement soudain de jeunes Polonais pour la cause de la résistance iranienne ? Selon les informations recueillies par RFI, aucune association polonaise n’a participé à l’organisation de ce voyage. C’est par échange d'e-mails et par le bouche-à-oreille que s’est répandue la nouvelle d’une offre d’un week-end à Paris, voyage, repas et hôtel compris, pour l’équivalent de six euros. Pour pouvoir en bénéficier, une seule condition : participer à un rassemblement samedi dans l’après-midi.

L’offre a connu un énorme succès, et les étudiants polonais comptent profiter du temps qui leur reste en dehors de la réunion de Villepinte pour profiter de Paris.
------------------------------------------------------------------------------------------------------
Les Moudjahidine du peuple sont considérés comme des organisations terroristes par l'Union européenne et les Etats-Unis, en revanche le Royaume-Uni les a définitivement ôtés de sa liste nationale au début de cette semaine.


    Pas mal, n'est-ce pas ? Mais il y a plus détaillé : les journalistes bénévoles du site
Iran-Resist ont fait l'enquête sur cette affaire, et c'est leur article qui a été pompé sans remerciement par RFI. Je ne sais pas très bien qui sont ces gens, mais l'article est de qualité. Le voici :

Iran : Les bons plans des Moudjahidine pour ce week-end !
28.06.2008

Aujourd’hui à 15h, les Moudjahidine du Peuple vont se réunir au Parc des expositions de Paris Villepinte pour exposer devant des caméras complaisantes, les leurs et celles de pays donateurs comme les Etats-Unis, leurs nombreux jeunes supporters venus applaudir leurs généreuses idées démocratiques. Cette manifestation ne recèle pas uniquement une imposture idéologique mais aussi deux autres impostures qui donnent la mesure de ce que serait un Iran dirigé par les Moudjahidine du Peuple.

La première imposture et sans doute la plus importante est celle de l’identité des supposés supporters qui seront réunis aujourd’hui à Villepinte. Il ne s’agit pas d’iraniens, mais d’étudiants polonais à qui l’on a promis un week-end à Paris pour la modique somme de 5 euros (20 zlotys).

La tricherie a été révélée hier par un des grands quotidiens polonais la Gazeta Wyborcza et prend les allures d’une affaire d’Etat. Le quotidien polonais a découvert qu’un groupe d’iraniens du Conseil National de la Résistance Iranienne s’est rendu à Poznan, ville universitaire, pour inviter les étudiants à Paris pour aller manifester leur soutien aux femmes iraniennes.

Le groupe offrait le voyage en car, deux nuits à l’hôtel et tous les frais de bouche pour uniquement 5 euros. Les sms et e-mails ont circulé sur le bon plan et les étudiants ont fait le job de recruteurs pour les généreux iraniens. Selon le journal, vendredi matin, 25 cars de 77 places ont quitté Poznan en direction de Paris.

Après la parution de l’article dans la Gazeta Wyborcza, Poznan découvre qu’elle n’est pas la seule ville universitaire polonaise à avoir été l’objet des assiduités de ces voyagistes mystérieux. On estime à au moins 5000, le nombre total des étudiants dupés. Après la découverte de l’ampleur de l’opération, les parents ont commencé à contacter leurs enfants dans les cars à destination de Paris, mais il semble qu’aucun n’ait pu quitter les cars, peut-être sont-ils encadrés par des employés de l’OMPI ! Les parents ont cependant appris que les étudiants qui refuseront d’assister au rassemblement de Villepinte devront régler la totalité des frais du voyage (au moins 200 euros) aux organisateurs. Depuis, tous les appels vers ces étudiants sont rejetés.

Très inquiets, soupçonnant que leurs enfants soient retenus contre leur gré, les parents et le journal ont poussé plus loin leur enquête et ont découvert que le CNRI était en fait la vitrine potable des Moudjahidine du Peuple, mouvement classé comme terroriste par l’Union européenne. Ils ont adressé une demande au ministère polonais des affaires étrangères pour arrêter cette opération d’embrigadement abusif qui dans la loi française relève de l’escroquerie [1] et de l’abus de faiblesse [2], délits sévèrement punis par la loi.

Les Moudjahidine, ex-complices de l’ignoble Khomeiny, sont actuellement sur la liste des mouvements terroristes de l’UE. Ils espèrent être retirés de cette liste en déclarant qu’ils représentent une alternative au régime des mollahs. Les Moudjahidine prétendent être un mouvement populaire disposant d’un vaste réseau de sympathisants et d’informateurs en Iran et un nombre en expansion d’adhérents jeunes en Iran comme hors de l’Iran parmi les exilés. Ces adhérents soutiendraient le parcours des Moudjahidine, leur idéologie ou encore leur programme sans cesse modifié pour s’adapter aux exigences de leurs donateurs ! En réalité, c’est tout le contraire ; il s’agit d’un mouvement islamiste et marxiste, mercenaire anti-émeute pour le compte de Saddam Hussein, adepte des camps de rééducation pour ses membres et ses adversaires, haïs en Iran mais aussi hors Iran et surtout composé de vieux. C’est pourquoi il a besoin de gonfler ses effectifs et surtout il a besoin des jeunes visages pour peupler ses rassemblements.

Ces rassemblements ont une autre particularité : en tant que mouvement terroriste, les Moudj ne sont pas autorisés à organiser des rassemblements ! Ils font appel à certains organismes amis ou des succursales de leurs organisations, succursales dirigées par des membres du CNRI. C’est le cas de ce rassemblement à Villepinte qui est organisé par l’Association Nationale des Académiciens Iraniens, organisme fantôme basé à Londres et dirigé par Mohammad-Ali Cheykhi, membre du CNRI !

Ce rassemblement avec une foule de jeunes est important car l’OMPI fait un intense lobbying avec l’aide de plusieurs élus, sénateurs et personnalités français [3] afin que la France qui présidera à partir du 1er juillet le Conseil européen accède à sa demande de retrait dès le 2 juillet, date à laquelle aura lieu le réexamen de la liste européenne des organisations terroristes.

© WWW.IRAN-RESIST.ORG
[1] L’Escroquerie | est une fausse présentation (tromperie) d’une offre, d’une personne ou d’un organisme, souvent appuyée par des techniques de persuasion, et destinée à soutirer des avantages indus, notamment pécuniaires. L’escroquerie, sanctionnée par le droit pénal est différente du canular.

L’escroquerie est le fait, soit par l’usage d’un faux nom ou d’une fausse qualité, soit par l’abus d’une qualité vraie, soit par l’emploi de manœuvres frauduleuses, de tromper une personne physique ou morale et de la déterminer ainsi, à son préjudice ou au préjudice d’un tiers, à remettre des fonds, des valeurs ou un bien quelconque, à fournir un service ou à consentir un acte opérant obligation ou décharge. |

[2] L’Abus de faiblesse ou d’ignorance | est caractérisé par les circonstances lorsque celles-ci montrent que cette personne n’était pas en mesure d’apprécier la portée des engagements qu’elle prenait ou de déceler les ruses ou artifices déployés pour la convaincre à y souscrire, ou font apparaître qu’elle a été soumise à une contrainte. |

[3] Elus sénateurs et personnalités français membre du lobby de l’OMPI | Jacques Desallangre (député GDR de l’Aisne), Jean-Pierre Brard (député GDR de la Seine Saint-Denis), Michel Françaix (député PS de l’Oise), José Bové, Philippe Dallier (sénateur UMP de la Seine Saint-Denis), Patrick Roy (député SRC du Nord), Odette Duriez (député SRC de Pas-de-Calais), Michel Champion (maire de Gournay-sur-Marne), Gilbert Mathon (député SRC de la Somme), Jean-Louis Christ (député UMP du Haut-Rhin), Anne Ferreira (députée européenne PS), Catherine Neris (députée européenne PS), Marie-Arlette Carlotti (députée européenne PS) | liste publiée à la page 15 du METRO du jeudi 26 juin 2008 – n° 1408


    Qui Paye ? Pourquoi tenter de blanchir cette organisation ? Quel mauvais vent se lève donc sur l'Iran ?

    En 2003, sous Chirac et sa politique d'opposition aux crimes des néoconservateurs anglais, israeliens et américains au moyen-orient, le CNRI avait reçu de la part de la France un sévère avertissement : 165 de ses cadres, y compris Maryam Radjavi, avaient été saisi par les services du renseignement français pendant plusieurs jours, jours pendant lesquels, à Paris,
deux fanatiques de ce mouvement s'étaient immolés par le feu en protestation. Pire, ces fanatiques avaient avec eux un enfant, immolé aussi à la cause glorieuse de madame la soi-disant présidente en exil d'Iran.

    Mais aujourd'hui, les patrons du sieur Sarkozy préparent
le bombardement et éventuellement l'invasion de l'Iran. Notre armée est transformée en Coloniale semi-privée (le fameux "Livre Blanc"), les terroristes du CNRI-OMPI organisent des manifestations digne de Nuremberg à Villepinte avec l'accord bien entendu des autorités, et Félix Rohatyn et ses Partenariats Public-Privé couche avec Christine Lagarde. Tout ça, ça sent la guerre, je crois.

Vous parlez d'une "rupture" !


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean-Gabriel Mahéo 20/08/2008 14:00

Qu'ont à voir les polonais avec l'Iran ?

BEATA 20/08/2008 13:42

Je suis Polonaise et je connais tres bien les Mojahedins , seul organisation qui fait peur aux fashistes mollahs - detestés en Iran, seul organisation capable de renverser le regime criminel islamique iranien, ce sont les gens tres bien et ily justement beaucoup de jeunes qui les joignent, j'espere que bien - tot on verra la LBERTE en Iran !!! Mollah cherchez les cachots ....

Kévin 30/06/2008 15:32

En voilà un bon article!