Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Travaux


Etude sur la nature
des mouvements écologistes
et leurs véritables objectifs



L'héritage de
Franklin Delano Roosevelt


boris 

La révolution Roosevelt 

Georges Boris


Moulin.jpgL'héritage du
Conseil National
de la Résistance

Quelques textes de
Vladimir I. Vernadski

henry charles carey
Principes de la science sociale
de Henry Charles Carey

Friedrich List
Le Système national
d'économie politique
de Friedrich List

Friedrich Von Schiller

Le Droit des Gens
d'Emerich De Vattel

 

Recherche

Page d'accueil
- Cliquez ici -

Fusion,
enfin les archives !
6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 14:59

Cliquez sur l'image.

Repost 0
Published by Kévin - dans Brèves
commenter cet article
13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 11:45
Victor-Hugo.jpgENTRETIEN  AVEC VICTOR HUGO*

Vous semblez vous tenir très informé de l'actualité politique française. Quel regard portez-vous sur notre nouveau président  ?

Victor  Hugo : Depuis des mois, il s'étale ; il a  harangué, triomphé, présidé des banquets, donné des bals, dansé, régné,  paradé et fait la roue. Il a réussi. Il en résulte que les apothéoses ne lui manquent pas. Des panégyristes, il en a plus que Trajan. Une chose me frappe pourtant, c'est que dans toutes les qualités qu'on lui reconnaît, dans tous les éloges qu'on lui adresse, il n'y a pas un mot qui sorte de ceci : habilité, sang-froid, audace, adresse, affaire admirablement préparée et conduite, instant bien choisi, secret bien gardé, mesures bien prises. Fausses clés bien faites. Tout est là. Il ne  reste pas un moment tranquille ; il sent autour de lui avec effroi la solitude et les ténèbres ; ceux qui ont peur la nuit chantent, lui il remue. Il fait rage, il touche à tout, il court après les projets ; ne  pouvant créer, il décrète.

Derrière cette folle ambition personnelle décelez-vous une vision politique de la  France, telle qu'on est en droit de l'attendre d'un élu à la magistrature suprême ?

Victor  Hugo : Non, cet homme ne raisonne pas ; il a des besoins, il a des caprices, il faut qu'il les satisfasse. Ce sont des envies de dictateur. La toute-puissance serait fade si on ne l'assaisonnait de cette façon. Quand on mesure l'homme et qu'on le trouve si petit, et qu'ensuite on mesure le succès et qu'on le trouve si énorme, il est impossible que l'esprit n'éprouve quelque surprise. On se demande : comment a-t-il fait ? On décompose l'aventure et l'aventurier. On ne trouve au fond de l'homme et de son procédé que deux choses : la  ruse et l'argent. Faites des affaires, gobergez-vous, prenez du ventre ; il n'est plus question d'être un grand peuple, d'être un puissant peuple, d'être une nation libre, d'être un foyer lumineux ; la France n'y voit plus clair. Voilà un succès.

Que penser  de cette fascination pour les hommes d'affaires, ses proches ? Cette  volonté de mener le pays comme on mène une grande entreprise ?

Victor  Hugo : Il a pour lui désormais l'argent, l'agio, la banque, la bourse, le comptoir, le coffre-fort et tous les hommes qui passent si facilement d'un bord à l'autre quand il n'y a à enjamber que la honte. Quelle misère que cette joie des intérêts et des cupidités. Ma foi, vivons, faisons des affaires, tripotons dans les actions de zinc ou de chemin de fer, gagnons de l'argent ; c'est ignoble, mais c'est excellent ; un scrupule en moins, un louis de plus ; vendons toute notre âme à ce taux ! On court, on se rue, on fait antichambre, on boit toute honte, une foule de dévouements intrépides assiègent l'Elysée et se  groupent autour de l'homme. C'est un peu un brigand et beaucoup un coquin. On sent toujours en lui le pauvre prince d'industrie.

Et la liberté de la presse dans tout çà ?

Victor  Hugo (pouffant de rire): Et la  liberté de la presse ! Qu'en dire ? N'est-il pas dérisoire seulement de prononcer ce mot ? Cette presse libre, honneur de l'esprit français, clarté de tous les points à la fois sur toutes les questions, éveil perpétuel de la nation, où est-elle ?



*Toutes les réponses de Victor Hugo proviennent de son ouvrage « Napoléon le Petit », le pamphlet républicain contre Napoléon III.
Repost 0
Published by Jean-Gabriel - dans Brèves
commenter cet article
13 janvier 2008 7 13 /01 /janvier /2008 12:09
roumanoff2.jpg
Il fallait oser tout de même : flinguer Carla et Nicolas chez Drucker! Très drôle, ironique et vraiment rare de nos jours.

La phrase choc : "Après la gauche caviar, on a la droite cassoulet : une petite saucisse avec plein de fayots autour".
Ca change de Bigard!

Repost 0
Published by Kévin - dans Brèves
commenter cet article
8 novembre 2007 4 08 /11 /novembre /2007 13:18
Sans-titre.jpg
Je sais, c'est pas bien de se moquer... mais bon.
Repost 0
Published by Kévin - dans Brèves
commenter cet article
25 septembre 2007 2 25 /09 /septembre /2007 20:51
marspano.jpgParfois, il y a des nouvelles qui font vraiment plaisir : la Nasa a l'ambition d'envoyer un Homme sur Mars d'ici à 2037 (pour mes 65 ans), a indiqué lundi Michael Griffin, le patron de l'agence spatiale américaine, à l'occasion d'une conférence organisée en Inde sur la conquête de l'espace.
Vivement la retraite!
Repost 0
Published by Kévin - dans Brèves
commenter cet article
25 septembre 2007 2 25 /09 /septembre /2007 20:38
bonnetdane.jpg
Petite devinette: qu'est-ce qui est pour
Ban Ki-moon, le secrétaire général de l'ONU, "le plus grand défi pour l'humanité au XXIe siècle"?



Au choix:

1- Offrir de l'eau potable pour tous
2- Éradiquer la misère et la pauvreté
3- Offrir de l'énergie au monde entier
4- Bâtir la paix
5- L'accès à des soins de qualité pour tous


Réponse: c'était un piège, "le plus grand défi pour l'humanité au XXIe siècle" selon l'ONU, c'est la lutte contre le réchauffement climatique.
Et là, j'enrage.

Repost 0
Published by Kévin - dans Brèves
commenter cet article
23 septembre 2007 7 23 /09 /septembre /2007 18:53
ATT984802.jpg
Repost 0
Published by Kévin - dans Brèves
commenter cet article
20 juin 2007 3 20 /06 /juin /2007 00:17

nuage2.jpg

Hier soir, tout près de Paris, ce drôle de nuage sombre et menaçant...

Cliquez pour agrandir

DSCN6646.JPG
Photo: Kévin D
  


(...)
Je suis l'enfant de la Terre et de l'eau,
Et le nourrisson du Ciel;
Je passe à travers les mailles de l'océan et du rivage;
Je change, mais ne puis mourir.
Car, après la pluie, quand sans la moindre tache,
Le pavillon du ciel est dégagé,
Et que le vent, avec les rayons du soleil, de leurs reflets convexes,
Bâtissent le dôme bleu de l'air,
Je ris en silence de mon propre cénotaphe;
Et, des cavernes de la pluie,
Comme un enfant du sein maternel, comme un fantôme de la tombe,
Je me lève, et le détruis à nouveau.

Le nuage, Shelley

Repost 0
Published by Kévin - dans Brèves
commenter cet article
6 mai 2007 7 06 /05 /mai /2007 13:26

Dimanche 6 mai 2007. Bon, il paraît que c'est la journée mondiale du rire (jusqu'à 20h en France). Alors, rions un peu avec les Têtes à claques, des drôles de zozos québécois.

Le pilote
Repost 0
Published by kévin - dans Brèves
commenter cet article
29 avril 2007 7 29 /04 /avril /2007 05:49

Source: Deligne
Repost 0
Published by kévin - dans Brèves
commenter cet article