Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Travaux


Etude sur la nature
des mouvements écologistes
et leurs véritables objectifs



L'héritage de
Franklin Delano Roosevelt


boris 

La révolution Roosevelt 

Georges Boris


Moulin.jpgL'héritage du
Conseil National
de la Résistance

Quelques textes de
Vladimir I. Vernadski

henry charles carey
Principes de la science sociale
de Henry Charles Carey

Friedrich List
Le Système national
d'économie politique
de Friedrich List

Friedrich Von Schiller

Le Droit des Gens
d'Emerich De Vattel

 

Recherche

Page d'accueil
- Cliquez ici -

Fusion,
enfin les archives !
25 septembre 2006 1 25 /09 /septembre /2006 07:48
Un extrait de la prédication "Rester éveillé au sein d'une révolution", prononcée en mars 1968 par Martin Luther King. Et maintenant, sommes-nous éveillés?


(...) Je suis sûr que la plupart d'entre vous avez lu cette petite histoire saisissante due à la plume de Washington Irving et intitulée Rip Van Winkle. Un élément dont on se souvient habituellement à ce sujet, c'est que Rip Van Winkle dormit vingt ans. Mais il y a un autre point dans cette petite histoire qui passe presque totalement inaperçu. C'est l'enseigne, à la fin, à partir de laquelle Rip gravit la montagne pour son long sommeil.
Lorsque Rip Van Winkle gravit les montagnes, l'enseigne était un portrait du roi georges III d'angleterre. Quand il redescendit vingt ans plus tard, l'enseigne était un portrait de George Washington, premier président des Etats-unis. Et, le regardant, il fut surpris et complètement perdu. Il ne savait pas qui c'était.
Et cela nous révèle que l'élément le plus intéressant de l'histoire de Rip Van Winkle ne tient pas à son sommeil de vingt ans, mais au fait qu'il a dormi pendant une révolution. Pendant qu'il ronflait paisiblement dans la montagne, se déroulait une révolution qui allait changer le cours de l'histoire - et Rip Van Winkle n'en savait rien. Il s'était endormi. Oui, il dormit comme une souche pendant une révolution. Et l'une des grandes responsabilité de l'existence tient au fait que trop de gens vivent des périodes de grand changement sociaux sans parvenir à développer de nouvelles attitudes, à réfléchir et à offrir de nouvelles réponses exigées par des situations inédites. Ils finissent par s'endormir au milieu d'une révolution (...)

Partager cet article

Repost 0

commentaires