Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Travaux


Etude sur la nature
des mouvements écologistes
et leurs véritables objectifs



L'héritage de
Franklin Delano Roosevelt


boris 

La révolution Roosevelt 

Georges Boris


Moulin.jpgL'héritage du
Conseil National
de la Résistance

Quelques textes de
Vladimir I. Vernadski

henry charles carey
Principes de la science sociale
de Henry Charles Carey

Friedrich List
Le Système national
d'économie politique
de Friedrich List

Friedrich Von Schiller

Le Droit des Gens
d'Emerich De Vattel

 

Recherche

Page d'accueil
- Cliquez ici -

Fusion,
enfin les archives !
18 octobre 2006 3 18 /10 /octobre /2006 11:08

Le poème Ozymandias est un sonnet de Percy Bysshe Shelley qui a été écrit en décembre 1817 pendant un concours d'écriture et publié la première fois le 11 janvier 1818. Le nom Ozymandias fait référence au pharaon Ramsès II. Ce sonnet traite un certain nombre de grands thèmes, tels que l'arrogance et la puissance, la permanence de l'art véritable, la vérité émotionnelle et le rapport entre l'artiste et le sujet. Ces thèmes sont explorés avec un langage figuré saisissant. Shelley y exprime son horreur de la tyrannie.
A lire aussi, ce magnifique essai, Défense de la poésie.


Ozymandias

Je rencontrai un voyageur venu d’une terre antique
Qui dit : « deux jambes de pierre vastes et sans tronc
Se dressent dans le désert. Près d’elles, sur le sable,
À moitié enfoncé, gît un visage brisé, dont le froncement de sourcil
Et la lèvre plissée, et le ricanement de froid commandement
Disent que le sculpteur sut bien lire ces passions
Qui survivent encore, empreintes sur ces choses sans vie,
À la main qui les imita et au cœur qui les nourrit.
Et sur le piédestal, apparaissent ces mots :
« Mon nom est Ozymandias, Roi des Rois,
Regardez mes œuvres, ô puissants, et désespérez ! »
Il ne reste rien à côté. Autour de la ruine
De ce colossal débris, infinis et nus,
Les sables solitaires, égaux, s'étendent loin.


 

Partager cet article

Repost 0
Published by kévin - dans Poésies
commenter cet article

commentaires

LOUPIAS 30/05/2017 09:34

Ozymandias roi des rois tu as su donner à la matière qui etait figée la dans les temps geologiques une nouvelle vie magniphique de l'esprit vainqueur qui vibrera dans les cœurs des hommes qui contemple ton œuvre et cela jusqu'à la fin des temps a la gloire de l'intelligence de l'esprit à dompter la matière pour devenir Un avec l'univers .