Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Travaux


Etude sur la nature
des mouvements écologistes
et leurs véritables objectifs



L'héritage de
Franklin Delano Roosevelt


boris 

La révolution Roosevelt 

Georges Boris


Moulin.jpgL'héritage du
Conseil National
de la Résistance

Quelques textes de
Vladimir I. Vernadski

henry charles carey
Principes de la science sociale
de Henry Charles Carey

Friedrich List
Le Système national
d'économie politique
de Friedrich List

Friedrich Von Schiller

Le Droit des Gens
d'Emerich De Vattel

 

Recherche

Page d'accueil
- Cliquez ici -

Fusion,
enfin les archives !
16 juin 2007 6 16 /06 /juin /2007 00:24
robeson2.jpg
Vous connaissez maintenant Marian Anderson qui a chanté de magnifiques negro-spirituals. Mais il y a aussi Paul Robeson.
Paul Robeson est né à Princeton (New Jersey) le 9 avril 1898. Il exerça le droit à New York mais en but à un racisme quotidien, il abandonnera son métier pour se consacrer à ses premiers amours : la comédie, le cinéma (onze film à son actif) et le chant.
Il se produira dans le monde entier New York, Vienne, Prague, Budapest, l'Allemagne, Paris, la Hollande, Londres, Moscou, et Nairobi (il parlait 15 langues!).
Il eut le « tort » d’être noir et communiste et fut inscrit sur la «black list » du sénateur Mac Carthy, partisan de la ségrégation raciale. Paul Robeson a bravé l'interdit en dénonçant, bien avant les sermons du jeune pasteur King, les exactions racistes des autorités américaines au cœur du 20ème siècle. Malgré les obstacles, les intimidations, il consacrera toute son existence à la défense des opprimés où qu'ils soient sur la planète. Véritable ambassadeur de la culture noire, ses nombreux voyages, notamment en URSS, furent souvent mal perçus. Expulsé des Etats-Unis en 1950, il n’y reviendra que 8 ans plus tard.
Il fut le premier noir à interpréter le rôle d’Othello (opéra de Verdi). Il se spécialisera dans le chant religieux et les negro-spirituals.

Pour commencer voici
un spiritual bien rythmé, Joshua Fit the Battle of Jericho, chanté par Paul Robeson et Lawrence Brown. (Robeson, c'est celui qui a la voix de basse).

Audio, en bas


Joshua Fit the Battle of Jericho


Joshua fit the battle of Jericho, Jericho, Jericho,
Joshua fit the battle of Jericho,
Ad the walls come a-tumblin’ down, that mornin’.

Joshua fit the battle of Jericho, Jericho, Jericho,
Joshua fit the battle of Jericho,
And the walls come a-tumblin’ down.

Good mornin’ brother Pilgrim,
Pray tell me where you bound,
Oh tell me where you travelin’ to,
On this enchanted ground.

My name it is, poor Pilgrim,
Through Canaan I am bound,
Travelin’ through this wilderness,
On this enchanted ground, that mornin.’

Joshua fit the battle of Jericho, Jericho, Jericho,
Joshua fit the battle of Jericho,
And the walls come a-tumblin’ down, that mornin.’

Joshua fit the battle of Jericho, Jericho, Jericho,
Joshua fit the battle of Jericho,
And the walls come a-tumblin’ down.

You may talk about your King of Gideon,
You may talk about your man of Saul,
There’s none like good old Joshua,
At the battle of Jericho.

Up to the walls of Jericho,
He marched with a spear in hand,
Go blow them ram horns, Joshua cried,
‘Cause the battle am in my hand.

Then the lam-ram sheep horns begin to blow,
The trumpets begin to sound,
Joshua commanded the children to shout,
And the walls come a-tumblin’ down.

Joshua fit the battle of Jericho, Jericho, Jericho,
Joshua fit the battle of Jericho,
And the walls come a-tumblin’ down, that mornin’

Joshua fit the battle of Jericho, Jericho, Jericho,
Joshua fit the battle of Jericho,
And the walls come tumblin’ down!

Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.

Partager cet article

Repost 0

commentaires