Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Travaux


Etude sur la nature
des mouvements écologistes
et leurs véritables objectifs



L'héritage de
Franklin Delano Roosevelt


boris 

La révolution Roosevelt 

Georges Boris


Moulin.jpgL'héritage du
Conseil National
de la Résistance

Quelques textes de
Vladimir I. Vernadski

henry charles carey
Principes de la science sociale
de Henry Charles Carey

Friedrich List
Le Système national
d'économie politique
de Friedrich List

Friedrich Von Schiller

Le Droit des Gens
d'Emerich De Vattel

 

Recherche

Page d'accueil
- Cliquez ici -

Fusion,
enfin les archives !
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 01:00
co2   Bonjour à tous.

    Ce petit message a pour but de vous faire partager le plaisir que j'ai eu à la lecture de l'excellente intervention d'un climato-sceptique qui vient d'entrer en résistance, sur le non moins excellent site de Benoît Rittaud, le Mythe Climatique (c'est aussi le titre de son livre, que je vous suggère fortement d'acheter).

    Le contributeur, qui utilise le pseudo de Ice-T, utilise ses connaissance en agronomie et en océanographie biologique pour écrire ceci (j'ai fait quelques retouches, pour une meilleure visibilité) :


"@Benoit Rittaud


Désolé d’intervenir pour la première fois sur ce site pour me permettre humblement de rectifier l’un des principaux contributeurs qui, outre un mathématicien reconnu, semble être un excellent sémanticien. Sur les sujets de physique pure ou de la science-politique climatologie, je lis, m’instruis et m’informe. Si l’on touche à la photosynthèse et à la sémantique afférente, ayant fait, même s’il y a fort longtemps, l’agro puis de l’ océanographie biologique, je me sens le droit d’intervenir.


Passées les politesses, donc, j’en viens au fait : le CO2 n’est pas un fertilisant au sens propre du terme. L’azote, le phosphore, potassium et autres oligo-éléments tel que le Fe le sont. Le CO2 est beaucoup plus qu’un fertilisant, c’est la matière de base utilisée pour la construction des sucres (hydrates de carbone), briques qui ne servent pas qu’à faire de la confiture, mais l’amidon, la lignine, et autres constituants de base de la matière végétale … 6 CO2 + 6 H2O avec quelques photons, un cycle de Krebs et de la chlorophylle comme catalyseur -> C6H1206 + O2. Les serristes augmentent la teneur en CO2 dans leurs serres, source du carbone qui construit les végétaux, mais pour que ce soit efficace, il y ajoutent … des fertilisants (N,P,K, etc ..). Ces fertilisants permettent la synthèse de protéines, de l’ATP ou de la chlorophylle, petites choses annexes mais essentielles à la vie.


PS. Au passage, une petite info pour ceux qui ont peur de l’acidification des océans : le CO2, dès qu’il est dissous, est immédiatement assimilé par la photosynthèse ; or il met du temps à passer de l’air à l’eau par dissolution. Une activité photosynthétique intense fait donc augmenter le pH puisqu’elle diminue la concentration du CO2 en solution, qui produit avec l’eau un acide faible H+ HCO3-. Tous les aquariophiles ou hydrobiologistes le savent. Donc quand les flippés du CO2 passeront du réchauffement à l’acidification des océans, je deviendrai peut-être contributeur actif à votre excellent blog.


Deuxième petite info, quand vous regardez les falaises d’Etretat, les gorges du Verdon ou le massif de la Chartreuse, vous avez des gigantesques puits à carbone, à base de CaCO3 formés, par la précipitation grâce aux pH alcalins dus à la photosynthèse, par les tests calcaires des micro algues de type coccolithophoridés, par des coquilles d’animaux filtreurs et bien sur, mais dans une moindre mesure, par la langouste et le homard. Tout cela a transformé définitivement en cailloux le CO2 atmosphérique, à une époque où il était à des concentrations supérieures [d'un facteur de 3 à 10] à ce qu’il est aujourd’hui . Le pH de l’eau à l’époque était probablement, sinon le même qu’à ce jour, du moins compatible avec une photosynthèse et une vie aquatique intenses.


Dernière remarque et je m’arrête : Si le CO2 piégé par les coccolithophoridés ou les homards l’est définitivement, en revanche, le CO2 piégé par les végétaux en tant qu’hydrates de carbone est destiné à être recyclé via l’atmosphère, sauf si on stocke définitivement le bois dans des déserts secs pour ne pas qu’ils pourrissent et avec une bonne protection incendie. C’est hors sujet, mais c’était juste pour dire. (est-ce que j’aurais une bonne note à mon agreg. ?)


Au fait, je suis sceptique depuis 10 ans et je trouve qu’on vit une époque formidable depuis 2 mois. (j’ai toujours une bonne note maintenant que je l’ai avoué ?)


J'ai adoré ! Encore !


L'auteur de ce message a en outre ajouté un lien vers une page intitulée "Le cycle océanique du carbone dans la colonne d'eau", particulièrement intructive et que je vous invite à explorer. Pour ma part, j'en suis enchanté, ce document confirme toutes les hypothèses que j'avais exprimées contre la théorie idiote de l'acidification des océans.

Bonne lecture.


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Gabriel Mahéo - dans Science et Nature
commenter cet article

commentaires

cdc 09/03/2010 14:58


Désolé, c'est ici :
http://scienceandpublicpolicy.org/originals/acid_seas.html


cdc 09/03/2010 12:14


Pour les anglophones, voici la référence d'un court papier sur l' "acidification" des océans.


Jean-Gabriel Mahéo 09/03/2010 14:08


Cher CDC,

Il me semble que le lien est manquant, non ?

Amicalement,
Jean-Gabriel Mahéo


Benji 08/03/2010 13:52


@Jean-Gabriel
Merci d'avoir modéré le propos de mes détracteurs sur Skyfal. Nos idées ont beau être diamétralement opposées et irréconciliables, votre intervention témoigne d'une élégance de duelliste qui force
le respect
Quant au fait que le monsieur qui m'ait répondu le premier aie fait une recherche Google pour savoir qui j'étais au lieu d'aller voir les références que lui donnais, je pense que ça ne mérite même
pas commentaire...

@Novak
Merci pour votre soutien. Je pense que la présence scientifique sur les blogs niant systématiquement les problématiques écologiques est fatiguante, mais nécessaire. Vous confirmez mon soupçon quant
à CO2 Science. Je vous tiendrais au courant du niveau de biais et de déformation des autres références quant j'aurais pris le temps d'en feuilleter quelques unes.

Je viens de trouver une perle d'info sur la nature du mouvement anti-écologiste et son histoire. J'aurais pu d'ailleurs la trouver avant si j'avais mieux fouillé le site de Jean-Gabriel.

L'anti-ecologisme par les anti-ecolos ! Il s'agit de la fondation Fusion et la revue eponyme, qui ont été crées en réponse au Club de Rome (les premiers scientifiques à avoir remis en cause le
modèle économique actuel et pointé ses conséquences ecologiques)

Les gens de la fondation et de la revue Fusion se sont systématiquement opposés à l'écologie depuis le début. En fait, après avoir feuilleté quelques numeros, il semble que cette revue se soit
systématiquement faite l'avocate des théories scientifiques boiteuses, surtout quand elle lui permettait d'étayer ses positions.

C'est véritablement hallucinant ce qu'on y trouve. Ici, un article qui remet en cause
Darwin et l'écologie scientifique... rien que ça !!!


Jean-Gabriel Mahéo 08/03/2010 15:04


@ Benji :

Vous n'êtes pas au bout de vos surprises. Bonne lecture

Salutations,
Jean-Gabriel Mahéo


Jean-Gabriel Mahéo 07/03/2010 19:05


Bonjour Benji,

Qu'est-ce que c'est agaçant, ce bobard sur les pétroliers qui financent les sceptiques. A tout le moins, c'est très exagéré.

En ce qui concerne co2science.org, cette accusation de financement par "les plus gros lobbies pétroliers" repose sur quoi, exactement ? N'êtes-vous pas en train de tomber dans la théorie du complot
? La seule chose que j'ai trouvé, en ce qui les concerne, c'est le versement de 100 000 $ DEPUIS 1998, versé en tranche de 10 000 à 15 000 $ par an jusqu'en 2006, par Exxon. C'est maigre, tout de
même, c'est même de l'ordre du symbolique.

Alors que dans le camp d'en face, combien de centaines de milliards de $ ont été versés par l'ONU, les gouvernements, certaines multinationales et les grandes ONG écologistes, sous une formes ou
sous une autre, et depuis 1988 au moins, pour construire ex-nihilo une base "scientifique" au mythe du RCA et des "catastrophiques" conséquences de la hausse du taux de CO2 atmosphérique, causée a
priori par la combustion anthropogène d'hydrocarbure et la déforestation ?

Par exemple, le fameux CRU de l'université d'East Anglia, que dirigeait Phil Jones, est financé, outre les acteurs publics et institutionnels, par rien moins que Royal Dutch Shell, Esso
et British Petroleum Amoco, et est sponsorisé par le WWF et l'UICN.

Outre les biais qu'impliquent, en matière de recherche, le sponsoring du WWF et de l'UICN, il est utile de souligner ici que le système de Cap-and-Trade (de rationnement des émissions de GES par la
magie du Marché), supposé être entériné à Copenhague, ne constitue aucunement une menace aux Sept Soeurs - bien au contraire -qui ont déjà leur salles de marché et leur traders prêts à spéculer à
fond sur les titres de droits à émettre et sur les valeurs des produits carbonés qu'elles vendent. Cela fait longtemps déjà que les pétrolières ont compris que l'on gagnait plus d'argent sur la
spéculation que sur la vente du produit.

La puissance financière, Benji, se trouve donc massivement du côté de la théorie du RCA et de toutes ses dérivées. La puissance médiatique et politique aussi, soit dit en passant, c'est un constat
incontournable. Quant au système universitaire et scientifique, on ne compte plus les témoignages de censure et de terrorisme intellectuel exercés par les tenants de la thèse réchauffiste contre
toute voix discordante.

Cela explique finalement assez bien pourquoi la très grande majorité des études sur le RC, quelques domaines qu'elles explorent, vont dans le sens du danger de la hausse du taux de CO2, de son
origine exclusivement anthropique, et de sa responsabilité "très probable" dans le RC. Et ça, ça ne vous étonne pas, Benji ?

Question crédibilité, je ne me sens plutôt finalement pas mal avec mes compagnons climato-sceptiques.


En tout cas, je vous souhaite une bonne lecture des documents de coscience.org, Benji. Je les ai trouvé passionnant

Salutations,
Jean-Gabriel Mahéo

PS : Si un lobby pétrolier souhaite me financer, qu'il me contacte par le biais du blog, ça m'intéresse... Quoi ? Et puis ? Moi aussi, je dois payer mon loyer !


Novak 07/03/2010 18:58


Bonjour à tous,

Benji, bon courage pour la lecture des références qui sont effectivmenet de vraies références d'ouvrages ou revues scientifiuqes...j'ai moi même fait cet effort pour l'une d'entre elle (Tilman et
al je crois) et je me suis très vite rendu compte que ceux qui s'occupent du site "CO2 mon amour" ont choisi, pour donner du crédit à leur propos, la bonne vieille technique du "je prends un bout
d'un article, voire pis! un titre d'un chapitre! pour mieux lui faire prendre un sens qui n'a rien à voir"...
j'ai peur que ce soit systématiquement le cas...

bon courage quand même c'est une démarche nécessaire!

cordialement,

novak


Jean-Gabriel Mahéo 07/03/2010 19:19


Bonjour Novak,

Comment ça va ?

Jean-Gabriel