Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Travaux


Etude sur la nature
des mouvements écologistes
et leurs véritables objectifs



L'héritage de
Franklin Delano Roosevelt


boris 

La révolution Roosevelt 

Georges Boris


Moulin.jpgL'héritage du
Conseil National
de la Résistance

Quelques textes de
Vladimir I. Vernadski

henry charles carey
Principes de la science sociale
de Henry Charles Carey

Friedrich List
Le Système national
d'économie politique
de Friedrich List

Friedrich Von Schiller

Le Droit des Gens
d'Emerich De Vattel

 

Recherche

Page d'accueil
- Cliquez ici -

Fusion,
enfin les archives !
1 novembre 2004 1 01 /11 /novembre /2004 10:58

PRINCIPES DE LA SCIENCE SOCIALE
PAR M. H.-C. CAREY (De Philadelphie)

 

henry_charles_carey.jpg


TRADUITS EN FRANÇAIS PAR MM. SAINT-GERMAIN-LEDUC ET AUG. PLANCHE

  1861

 

 

 

 

 

 

CHAPITRE XVIII :

CONTINUATION DU MÊME SUJET.

 

    § 10. — Alliance constante de la guerre et du trafic.


    Adoptant pour sa devise : «  Navigation, colonies et commerce, » l'Angleterre a glorifié la première et a, conséquemment, cherché à augmenter partout les obstacles qui pouvaient arrêter son propre progrès et celui de l'univers. Pour augmenter le nombre de ses navires, elle avait besoin de colonies, et, pour avoir des colonies, elle s'est engagée dans des guerres presque incessantes (21). Dans le but de trouver de l'emploi pour ses navires, elle s'est faite entrepreneuse pour fournir aux Espagnols des esclaves nègres ; et, afin de pouvoir se procurer des esclaves, elle a suscité des guerres dans toutes les parties de l'Afrique. A mesure que le Portugal, la Turquie et l'Irlande se sont de plus en plus appauvries et épuisées, elle est devenue de plus en plus dépendante de l'Inde ; et à mesure que l'Inde s'est épuisée, il est devenu plus nécessaire de dépeupler la Chine à l'aide de l'opium, et de là la guerre de l'opium. A mesure que ses plus anciennes possessions dans l'Inde s'appauvrirent, on obtint plus facilement des troupes pour porter la guerre dans le Scind, l'Afghanistan, le Punjab et le pays des Birmans. Lorsque la Jamaïque tomba en décadence, on établit le trafic des coolies. Le trafic et la guerre marchent ainsi toujours de compagnie, toujours épuisant les premiers théâtres de leur activité et toujours contraints d'en chercher de nouveaux, en même temps qu'il y a constant accroissement dans la nécessité d'effectuer les changements de lieu, et déclin constant dans la condition de l'individu, tandis que le commerce tend sans cesse à diminuer cette nécessité en hâtant constamment le progrès dans cette condition même.

    Dans le monde physique, aussi bien que dans le monde social, la centralisation détruit la puissance du mouvement. Annihilez l'attraction locale des planètes, et l'éclat du soleil augmenterait momentanément ; mais cet éclat serait le précurseur de la ruine et de la destruction complète de l'individualité du soleil lui-même ; et il doit en être exactement de même dans les affaires des nations. Que la centralisation se développe avec l'extension de l'empire, c'est là un fait prouvé par tous les chapitres de l'histoire du monde ; et c'est donc avec beaucoup de justesse que l'un des plus grands écrivains de l'Angleterre a dit « qu'un vaste empire, semblable à l'or étendu, échange sa force de résistance contre un faible éclat. » la centralisation amenant à sa suite la dépopulation, l'esclavage et la mort, et donnant lieu au besoin d'inventer une théorie de l'excès de population, qui permette aux riches et aux puissants de se consoler par cette croyance, que la pauvreté et la misère dont ils se trouvent entourés doivent être attribuées à la bévue d'un Créateur qui n'est que sagesse, miséricorde et puissance.

 

 

 

 

Table des matières - Suite

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Gabriel Mahéo - dans L'art - l'histoire et les idées
commenter cet article

commentaires