Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Travaux


Etude sur la nature
des mouvements écologistes
et leurs véritables objectifs



L'héritage de
Franklin Delano Roosevelt


boris 

La révolution Roosevelt 

Georges Boris


Moulin.jpgL'héritage du
Conseil National
de la Résistance

Quelques textes de
Vladimir I. Vernadski

henry charles carey
Principes de la science sociale
de Henry Charles Carey

Friedrich List
Le Système national
d'économie politique
de Friedrich List

Friedrich Von Schiller

Le Droit des Gens
d'Emerich De Vattel

 

Recherche

Page d'accueil
- Cliquez ici -

Fusion,
enfin les archives !
1 novembre 2004 1 01 /11 /novembre /2004 10:58

PRINCIPES DE LA SCIENCE SOCIALE
PAR M. H.-C. CAREY (De Philadelphie)

 

henry_charles_carey.jpg


TRADUITS EN FRANÇAIS PAR MM. SAINT-GERMAIN-LEDUC ET AUG. PLANCHE

  1861

 

 

 

 

 

 

CHAPITRE XVI :

CONTINUATION DU MÊME SUJET.

 

    § 8. — Pouvoir énorme acquis par ce système pour la taxation des autres agglomérations sociales.


    Le commerce augmente en même temps que diminue la nécessité du transport. Plus on peut se dispenser du transport, plus le mouvement sociétaire devient rapide et continu, plus on économise l'effort musculaire et intellectuel ; plus rapidement la réapparition du capital suit sa consommation, plus est considérable la puissance d'accumulation, plus l'est aussi l'utilité de toutes les matières dont la terre se compose ; moins est grande la valeur des denrées nécessaires pour les besoins de l'homme, plus est grande la valeur de l'homme lui-même, et plus est rapide le développement de l'individualité et celui de la liberté.

    On a compris partout que les choses se passent ainsi, et c'est pourquoi les individus qui cultivent la terre se réjouissent tant de voir les ouvriers en fer et en drap, — les consommateurs des substances alimentaires et de la laine, — venir se grouper dans leur voisinage. Le système anglais avait pour objet d'empêcher ce rapprochement et de produire une intermittence continuelle dans le mouvement, qui amenait un temps d'arrêt prolongé entre la production et la consommation. Il cherchait, en tous pays, à faire en sorte que la laine et le coton traversassent plusieurs milliers de milles pour venir chercher le petit fuseau et le métier ; et cela dans les circonstances les plus désavantageuses, le volume de toutes les denrées étant conservé dans sa plus grande dimension, et l'ouverture du passage qu'elles devaient franchir resserrée dans la moindre dimension, ainsi qu'on le voit représenté ci-dessous.

    Coton, blé, sucre, laine et autres produits bruts du monde > Navires et usines d’Angleterre > Draps et fer à l’usage du monde

    La quantité des produits qui cherchent à passer étant considérable et l'ouverture du passage étant étroite, il s'en suivait, nécessairement, que le frottement était immense, et que la plus grande partie du produit brut disparaissait sons l'influence de l'opération à laquelle elle se trouvait soumise. Plus la récolte était considérable, plus l'était également la masse à transporter, plus le taux du fret était élevé et plus étaient considérables les frais de magasinage et d'assurance ; mais plus aussi les prix baissaient. Il résulta de là, comme une conséquence naturelle de cette manière d'agir si peu naturelle, que le fermier et le planteur se virent contraints de faire des voeux contre l'extension de la production ; car pour eux elle n'était féconde qu'en ruines. De faibles récoltes, donnant lieu à un fret peu coûteux, à peu de frais de magasinage et à des prix élevés sur le marché éloigné, étaient avantageuses pour eux ; tandis que des récoltes abondantes étaient préjudiciables à tous les individus qui s'occupaient de développer les ressources que la terre fournit.

    Jusqu'à ce jour, la population avait été regardée comme un élément de force ; mais à mesure que le système anglais fut pratiqué complètement, l'opinion changea ; et l'accroissement de la population en vint à être considéré comme une preuve de faiblesse et non de force. Dans un autre chapitre, nous examinerons jusqu'à quel point un système politique erroné et injuste tendit à produire ce changement de doctrine.

 

 

 


Table des matières - Suite

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Gabriel Mahéo - dans L'art - l'histoire et les idées
commenter cet article

commentaires