Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Travaux


Etude sur la nature
des mouvements écologistes
et leurs véritables objectifs



L'héritage de
Franklin Delano Roosevelt


boris 

La révolution Roosevelt 

Georges Boris


Moulin.jpgL'héritage du
Conseil National
de la Résistance

Quelques textes de
Vladimir I. Vernadski

henry charles carey
Principes de la science sociale
de Henry Charles Carey

Friedrich List
Le Système national
d'économie politique
de Friedrich List

Friedrich Von Schiller

Le Droit des Gens
d'Emerich De Vattel

 

Recherche

Page d'accueil
- Cliquez ici -

Fusion,
enfin les archives !
1 novembre 2004 1 01 /11 /novembre /2004 10:58

PRINCIPES DE LA SCIENCE SOCIALE
PAR M. H.-C. CAREY (De Philadelphie)

 

henry_charles_carey.jpg


TRADUITS EN FRANÇAIS PAR MM. SAINT-GERMAIN-LEDUC ET AUG. PLANCHE

  1861

 

 

 

 

 

 

CHAPITRE XVI :

CONTINUATION DU MÊME SUJET.

 

    § 2. — Changement de système sous le règne d'Édouard III. Ses résultats.


    Tel était l'état des choses en Angleterre à la date de la promulgation de l'acte qui prohibait l'exportation de la laine et l'importation de la toile. C'était une mesure de résistance, ayant pour but de protéger le fermier anglais contre les monopoles des manufacturiers flamands ; et sous ce rapport elle tendait considérablement à développer le commerce (3). Dans cette occurrence, toutefois, l'erreur habituelle des réformateurs, — qui consiste à aller trop loin et trop vite, — se révèle manifestement. Lorsque la nature travaille le plus avantageusement pour l'homme, elle travaille lentement ; et ce qui est vrai dans le monde naturel ne peut que l'être également dans le monde social. L'homme profite aussi rarement des bouleversements de l'édifice social, qu'il le fait des tremblements de terre ou des trombes. La difficulté, pour les producteurs de blé et de laines anglais, consistait dans l'absence de concurrents pour l'achat de leurs denrées, résultant de la dépendance, où ils avaient continué de se trouver longtemps, d'un marché unique et éloigné. Le remède devait consister dans un traitement altérant ayant pour but la création d'un marché national, en même temps qu'il laissait intacte l'exportation de la matière première nécessaire pour l'approvisionnement des pays lointains.

    Ce qui était nécessaire pour donner au producteur le choix entre les marchés, c'était de frapper les toiles étrangères d'un droit tel qu'il eût intéressé le tisseur étranger à venir vers lui et à consommer son blé, matière encombrante, en même temps qu'il eût converti en drap sa laine, matière plus compacte. Une pareille mesure aurait pu être complètement et promptement mise à exécution, et son adoption eût procuré tous les avantages qu'on pouvait attendre de l'autre mesure, sans être accompagnée d'aucun désavantage qui la contrebalançât. Toutefois, la situation où les choses étaient alors, la nation étant pauvre, et conséquemment la possibilité d'acheter des marchandises étrangères étant fort restreinte, tandis que les besoins du roi étaient très-considérables, ce dernier devait nécessairement, autant que possible, maintenir toutes les sources ordinaires du revenu public, parmi lesquelles se présentait, au premier rang, celle qu'alimentait l'exportation de la laine. La prohibition imposée au trafic plaçant celle-ci principalement entre ses mains, il continuait d'en profiter largement. Toutefois, la seule mesure importante, l'établissement du commerce direct entre le producteur de laine et de blé et le consommateur de drap, se trouvait accomplie jusqu'à un certain point ; et à partir de cette époque, il y eut un accroissement journalier dans la puissance d'association volontaire, qui se manifesta par la construction de nouvelles villes et l'agrandissement des anciennes, par l'affranchissement des serfs et le pouvoir croissant accordé à la Chambre des communes de diriger le vaisseau de l'État. La grande Charte pourvut à la garantie des privilèges de l'aristocratie ; mais le statut de 1347 jeta les fondements des libertés du peuple, en produisant la diversité de ses travaux et le développement de ses diverses individualités ; comme conséquence de ce fait ; le changement de système fut suivi d'une rapide augmentation dans la somme de force dont put disposer la société elle-même.

 

 

 

 

Table des matières - Suite

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Gabriel Mahéo - dans L'art - l'histoire et les idées
commenter cet article

commentaires