Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Travaux


Etude sur la nature
des mouvements écologistes
et leurs véritables objectifs



L'héritage de
Franklin Delano Roosevelt


boris 

La révolution Roosevelt 

Georges Boris


Moulin.jpgL'héritage du
Conseil National
de la Résistance

Quelques textes de
Vladimir I. Vernadski

henry charles carey
Principes de la science sociale
de Henry Charles Carey

Friedrich List
Le Système national
d'économie politique
de Friedrich List

Friedrich Von Schiller

Le Droit des Gens
d'Emerich De Vattel

 

Recherche

Page d'accueil
- Cliquez ici -

Fusion,
enfin les archives !
1 novembre 2004 1 01 /11 /novembre /2004 10:58

PRINCIPES DE LA SCIENCE SOCIALE
PAR M. H.-C. CAREY (De Philadelphie)

 

 

 

henry_charles_carey.jpg


TRADUITS EN FRANÇAIS PAR MM. SAINT-GERMAIN-LEDUC ET AUG. PLANCHE

 

  1861

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CHAPITRE VI :

DE LA VALEUR.

 

Notes de bas de page

 

 

1  Comment se fait-il, demandera-t-on, qu'un exemplaire du Décaméron, de Boccace, édition de Valdarfer (1471, in-fol.), se vende 1 000 guinées (2 647 fr.), prix mille fois supérieur, probablement, à celui pour lequel on se le procurait primitivement ? La réponse à cette question, c'est que la valeur réelle du livre doit consister dans le plaisir ou l'instruction qu'on retirera de sa lecture ; et qu'on peut obtenir ce livre, aujourd'hui, moyennant le dixième des frais de travail qui étaient nécessaires dans l'enfance de l'imprimerie. Toutes les valeurs semblables à celles que nous venons de citer sont aussi purement imaginaires, et aussi dépendantes de la mode, que l'étaient quelques-unes de celles de la Hollande aux jours de la tulipomanie. La valeur est limitée par le prix de reproduction ; et toutes les fois qu'un article ne peut être reproduit, comme dans le cas de l'ouvrage de Boccace, ou des peintures du Guide, ou des sculptures de Phidias, sa valeur n'a d'autre limite que le caprice de ceux qui désirent posséder cet article, ou qui possèdent le moyen de le payer.          Retour

Richesse des nations, livre i, chap. 5.
          Retour 

Ib., livre 1, chap. 11.
          Retour 

Principe d'économie politique, trad. par Augustin PLANCHE. Première partie, chap. 1er. Paris, Guillaumin, 1851, 2 vol. in-8°.
          Retour 

Économie politique, liv. II, ch. 9.
          Retour 

Esquisse d'économie politique, p. 131.
          Retour 

7  Peschine SMITH, Manuel d'économie politique, trad. par Camille Baquet, p. 160. « Cette explication, dit-il, est empruntée, en substituant Jenny Lind à Rubini, d'un article très remarquable de M. Quijano, dans le Journal des Économistes (mois de mai et de juin 1852), dans lequel le capitaliste imaginaire, qui a réussi à produire un Rubini, répond à l'objection du prix énorme qu'il met à son chant, en faisant remarquer que la rétribution moyenne des 2,043 acteurs de toute espèce dans les vingt-cinq théâtres de Paris, y compris l'Opéra et les Cirques, n'est que de 328 dollars par an, et serait moindre encore, si le gouvernement n'ac- cordait aux théâtres une subvention, égale à environ un tiers des salaires réunis des acteurs. »
« M. Quijano fait usage de cette explication d'une manière incidente : le principal objet de son article est de montrer que la valeur énorme du Clos-Vougeot, terroir qui produit un vin fameux, peut s'expliquer de cette manière, et que cela ne contredit en rien la doctrine, que le sol tire toute sa valeur du travail. Combien de fortunes ont dû être dissipées en vains efforts, pour trouver un lieu convenable, et pour créer un vignoble qui pût produire un tel vin ! Supposons que l'on fasse savoir à un vigneron que, dans un canton de 10 000 mètres carrés, il existe quelques arpents qui, au moyen d'une culture convenable, produiraient un vin d'une qualité égale à celui du Clos-Vougeot, et qu'on lui offrît ou de lui communiquer le secret de leur situation précise, moyennant une somme égale à la valeur actuelle de ce vignoble, ou de lui laisser choisir son terrain, en le lui vendant au prix moyen de toute l'étendue de ce même terrain. Quelle offre ferait-il sagement d'accepter? En acceptant la première, que payera-t-il hors le travail qu'il s'est épargné d'une foule d'expériences infructueuses. » (lb., p. 161.)
          Retour 


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Gabriel Mahéo - dans L'art - l'histoire et les idées
commenter cet article

commentaires