Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Travaux


Etude sur la nature
des mouvements écologistes
et leurs véritables objectifs



L'héritage de
Franklin Delano Roosevelt


boris 

La révolution Roosevelt 

Georges Boris


Moulin.jpgL'héritage du
Conseil National
de la Résistance

Quelques textes de
Vladimir I. Vernadski

henry charles carey
Principes de la science sociale
de Henry Charles Carey

Friedrich List
Le Système national
d'économie politique
de Friedrich List

Friedrich Von Schiller

Le Droit des Gens
d'Emerich De Vattel

 

Recherche

Page d'accueil
- Cliquez ici -

Fusion,
enfin les archives !
23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 05:55
"Vous osez contester le réchauffement global avec un débat scientifique?"


A voir, ce documentaire anglais très intéressant qui tente (chose rare) de lutter contre le catastrophisme écologique.
Avec une foule d'affirmations qui contredisent sans aucun doute ce qu'on a l'habitude de croire, ce documentaire de télévision diffusé cette semaine en Grande Bretagne (Channel 4) condamne le réchauffement global d'origine humaine comme un mythe qui est devenu "la plus grande fraude des temps modernes".
Le programme s'intitulant "le grand scandale du réchauffement climatique" rejette l'hypothèse selon laquelle des niveaux élevés de gaz générés par l'activité humaine serait responsable du réchauffement climatique. Le programme suggère plutôt que c'est le soleil lui-même qui est le vrai responsable. Le documentaire, dirigé par le réalisateur Martin Durkin, constraste avec l'opinion scientifique exprimée dans le rapport de février de l'ONU qui accuse l'homme du réchauffement global (voir le rapport du G.I.E.C).
Ce documentaire montre aussi que derrière ce nouveau dogme se cache une nouvelle forme de malthusianisme qui ne dit pas son nom. Objectif: empêcher l'Afrique d'avoir accès aux technologies et au développement. Vraiment très instructif.
A ce sujet, vous pouvez consulter sur ce site une Etude sur la nature des mouvements écologiste et leurs véritables objectifs ici.
 
Ce film (durée: 1h15) me semble très bien fait et bien documenté. A vous de juger.
Le documentaire ici.
Plus d'infos .
Merci à Pascale.

La vidéo, avec les sous-titres en françaisici



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bamboo 23/12/2009 22:40


Le propos mesuré, nuancé, argumenté de Lucide (n°20) est un réel bonheur.

Insultes, mélange, pensée en forme de bouillie pour chat, c'est en effet très convaincant. 

Après l'avoir lu(e) on ne doute plus un instant de la rigueur de la pensée de certains adeptes de l'écologisme (idéologie à ne pas confondre avec l'écologie qui est une science) qui correspond
manifestement à un degré élevé de formation scientifique fait de connaissances approfondies et de réflexions mûrement pesées.

Ne doutons pas que ses professeurs doivent être enchantés de voir le résultat de 15 années d'enseignement qui l'ont assurément porté au niveau du baccalauréat. 


Lucide 23/12/2009 13:24



C'est assez impressionant de constater l'acharnement de certains à fausser la réalité indéniable pour la remplacer par des ragots au services des pollueurs !

Les scientifiques spécialisés de la planète entière s'accordent à dire que l'homme et en effet responsable du dérêglement climatique et certains naïfs croient pourtant un reportage biaisé commandé
par les lobbies qui sont génés par la réelle situation exposée sur la place publique.

Etonnant qu'un site qui se permet de s'intituler "la recherche du bonheur" ne commence pas par rechercher la vérité.
Du même fait, il reste encore stupéfiant que certains faibles d'esprit croient encore à ce rapport débile et pseudo-scientifique intitulé "l'Etude sur la nature des mouvements écologistes et leurs véritables objectifs" dont ils donnent le lien sur ce même site.
Il ne faut pas avoir honte d'être ridicule !

Ce faux rapport au service des opposants à Copenhague est en fait une diffusion que s'est permis Emmanuel Grenier (journaliste du site "Net Santé Environnement", pro OGM, nucléaire, etc ... à
l'instar du fake de site "Agriculture & environnement" ou "Alerte Environnement". Des sites détenus et au service des lobbies prêt à nous faire avaler des couleuvres !
Emmanuel Grenier s'est permis de diffuiser ce rapport dont il en ignore l'auteur. Etonnant pour un journaliste de ne pas vérifier ses sources, encore plus de ne pas respecter les droits d'auteur
!!!

Bref Emmanuel Grenier le dis lui même dans son commentaire sur le site de "La buvette des Alpages". Il avoue même que ce rapport ridicule était vendu à l'époque 2500 FF (oui j'écris bien 2500 F
!!!) pour financer le magazine scientifique Fusion, aujourd'hui disparu !
http://www.buvettedesalpages.be/2008/12/louis-dollo-tom.html

Si ça ce n'est pas une arnaque trés loin d'un véritable rapport scientifique ?!
Ça nous rappelle le financement occulte de certains partis politiques !

Bref un tas de fakes et de trolls sensés nous amener à la quette du bonheur ?
Vous êtes sérieux là ?
Je me demande quel lobby peut vous financer pour que vous continuez à gruger ainsi les lecteurs en leur promettant le bonheur ?

Enfin, c'est toujours le même sketch, les même imposteurs qui nous disent que le DDT, les PCB, les OGM et autres saloperies ne sont pas toxiques pour l'homme, mais parmis ces personnes qui veulent
nous imposer cette chimie dévastatrice, il n'y a jamais personne pour faire des tests en se portant cobaye sur la place publique !
Encore des hypocrites qui s'engraissent de labels rouges dont le cahier des charges rigoureux interdit toutes ces toxines !

Alors arrêtez de vous ridiculiser davantage en braillant au complot écologiste.
C'est pathétique en relation avec la réalité et la pression des lobbies sans scrupules qui ont même réussis à interdire le naturel purin d'orties, insecticide, fongicide, fertilisant, etc ...
biologique et utilisé par l'homme depuis la nuit des temps.
Il est vrai que ce purin d'orties accecible à tous gratuitement privait les lobbies chimistes sans scrupules d'une grande part de marché dans cette société de consommation acculant les niais et où
le joli petit chien peut même déterrer son os sans être affecté par le Rondup cancérigène.

Bref, soit vous êtes idiot, soit vous êtes corrompus par les lobbies mêprisant l'humanité.
La recherche du bonheur commence par la recherche de la vérité car cette dernière mène déjà à la liberté et l'honnêteté intellectuelle.
Histoire de déjà pouvoir se regarder sans y voir un félon.




Jean-Gabriel 06/11/2008 16:18

Novak,un tissu vivant, voire une créature vivante, exposé à une très forte dose d'organochlorés peut très certainement en crever, cela ne vous dira rien sur l'impact du DDT dans son usage normal sur des zones géographiques données, où vivent des populations animales et végétales. Cela s'appelle un empoisonnement, et en pharmacologie, comme on dit, tout est poison, rien n'est poison, c'est fonction de la dose. Tirer de ce genre d'expérience des conclusions sur l'usage du DDT et de son impact sur les populations qu'il protège est une fraude scientifique.Les études sur les organochlorés sont particulièrement utiles pour les populations très exposées, en risque régulier d'empoisonnement,c'est à dire les travailleurs du secteur chimique concerné, car les concentrations exceptionnelles ne se trouvent que là. Elles sont là très utiles pour le suivi sanitaire.Et si des populations soumises aux épandages internes ou externes de DDT peuvent souffrir de problèmes sanitaires, on n'a jamais entendu parler de catastrophe de l'envergure de Bhopal ou de Seveso à cause du DDT. Où sont les morts ? Nulle part, car il n'y en a jamais eu !Les médicaments vendus dans les pharmacies ne conviennent jamais à 100% de la population, certains y sont allergiques ou intolérants, mais ils sauvent des vies. Doit-on les interdire ?Il se peut fort bien que la dégradation du DDT ait produit quelque petites souffrances temporaires et facilement traitables, mais que pèsent-elles en face des millions de vies sauvées ?Allons, réveillez-vous ! Combien de morts inutiles vous faut-il pour que vous reconnaissiez que j'ai raison, que l'OMS a raison, et que l'interdiction du DDT est au mieux une erreur catastrophique ?Votre scénario catastrophe sur un dérèglement de l'ordre biologique ne tient pas debout non plus. Comme disait ma Grand-Mère, "avec des si, on mettrait Paris en bouteille". D'ailleurs, si par hasard un tel dérèglement se produisait, l'humanité est tout à fait équipée pour en supprimer le danger et rétablir les proportions.Quant à la méthode scientifique, vous semblez l'avoir admis, "comparaison n'est pas raison". Les corrélations statistiques ne sont utiles qu'en tant que données brutes, mais sans preuve expérimentale reproductible, elles ne permettent de tirer aucune conclusion, que des conjectures. Elles aident à la formation d'hypothèses, et n'ont pas valeur de preuves. Mêmes si vous en présentez des milliers.La preuve de l'innocuité du DDT, c'est le bon milliard de personnes qui, entre en gros 1940 et 1975, a non seulement vu sa mortalité pour cause de malaria s'effondrer spectaculairement, mais a connu grâce au DDT une croissance démographique explosive.Ceci est une preuve expérimentale, car l'on peut savoir les quantités répandues, sur quel nombre de population, sur quelle durée, et en mesurer les effets sanitaires sociaux et économiques.L'effondrement de morbidité et de mortalité du à la malaria, l'explosion démographique grâce à la diminution spectaculaire de la mortalité infantile, l'amélioration économique locale grâce à la quasi disparition des périodes de fièvres et d'épuisement, tout cela grâce au DDT, constitue ma preuve que le DDT est une bénédiction, un miracle de la science au profit de l'homme et de la planète. A ceux qui prétendent malgré ces faits indiscutables que le DDT est un danger vital pour l'homme et la biosphère, je n'ai qu'une réponse : le mépris. Ceux qui perpétuent cette fraude sont des imbéciles et des complices, certainement pas des scientifiques.Jean-GabrielPS : la mort naturelle est l'inverse de la mort accidentelle.La mort naturelle est celle ou le corps, en bonne santé, s'éteint paisiblement, et rend la vie.La mort accidentelle est celle qui rompt le cours normal de la vie, par maladie ou accident.Toutes les civilisations ont reconnu cette différence, et ne se sont consacrées qu'à pourchasser les causes de la seconde, la première étant dans l'ordre de la nature et hors de portée de l'humanité. Et même certaines espèces animales, guidées par un instinct miraculeux, se traitent en consommant certains aliments, en s'épouillant, en se lavant, afin d'éloigner le danger de mort accidentelle par maladie.Vous ne pouvez pas vous inventer votre définition à vous, d'autant qu'elle est en contradiction avec la nature des choses et immorale.

Kévin 06/11/2008 15:59

Désolé, je suis pressé, j'envoie un lien qui vaut le détour:ICILes 3 premiers articles en particulier.

Novak 06/11/2008 14:44

Et bien justement, quelle méthode utilisez vous pour pouvoir affirmer que le DDT est inofensif??? et je tiens à rappeler que les liens que vous m'avez transmis montre que justement le DDT a des conséquences physiologiques morbides voire mortelles...donc j'attends.et également juste comme ça au passage, nous avons tout simplement pas la même définition d'une mort "naturelle"...c'est comme ça depuis que la vie est vie, les organismes vivant vivent au sein d'un biotope, entourés d'autres organismes, bénéfiques, neutres comme pathogènes...c'est somme toute complètement naturel...et je ne dis pas qu'il faille le prendre comme une fatalité, je ne vois pas de problème avec le fait de soustraire ces populations au joug du virus de la malaria...je voulais simplment dire que il faut être prudent et ne pas faire une fuite en avant avec ce qui me paraît à l'heure actuelle des solutions inadaptées car présentant un risque pour ces populations...à moins que celles ci ne choisisent justement cette carte à jouer et ce en connaissance de cause.nombre d'exemples existent concernant des problèmes qui ont été soi disant solutionnés par l'homme, à court terme mais aggravant le problème à long terme...il faut bien prendre conscience que les phénomènes écologiques telles que les booms de croissance de tels insectes vecteurs, sont des phénomènes systémiques que les solutions choisies doivent considérer. Peut-etre qu'à court terme leur efficacité sera reconnue, il est vrai et c'est le cas au vue des rapports que vous m'avez transmis.Mais le fait de me faire passer pour un dangereux criminel en disant que je préfère sauver des oiseaux plutôt que des vies humaines est un peu difficile à avaler et montre bien que vous n'avez pas pleinement conscience des choses...je reprend votre exemple. si les oiseaux sont touchés...sachez qu'évidemment ils ne sont pas les seuls et que bien souvent l'apparition de dysfonctionnement biologiques chez les organismes situés en haut de chaine alimentaire...traduisent un dysfonctionnement potentiel sur l'ensemble du réseau trophique sous jacent et sachez que la disparition de ce type d'organismes génèrera NECESSAIREMENT des dysfonctionnement encore plus grave sur l'ensemble du réseau trophique et sur les interactions au sein de la biosphère car les organismes de haut de chaine alimentaire ont des interactions de type TOP - DOWN avec les autres, ces organismes sont des régulateurs...et le point d'orgue de leur disparition complète c'est l'explosion démographique des organismes sous jacent...avec de risques potentiels d'explosion démographiques d'insectes par exemple...tiens tiens...mais les organismes vecteurs de la malaria ne seraient ils pas des insectes??? alors? une solution a priori salvatrice ne pourraient elle pas s'avérer destructrice et engendrer la décimation de popultions humaines au final??????? tiens tiens ça me rappelle une discussion que nous avions entretenue...le problème avec les gens qui se prononcent sur l'écologie c'est que bien souvent ils ne soupçonnent même pas ce qu'est un ecosystème et ce que cela implique...le problème s'avère encore plus épineux lorsque l'on a beau leur citer des vingtaines de publication rédigées par des gens qui ont fait les études adéquates (d'ailleurs ces 20 publi ont été trouvées en 5 minutes, ce qui laisse imaginer leur nombre réel au sujet du DDT par exemple) et bien ces publi n'ont aucune valeur...face à un rapport qui lui même contredit la personne qui s'en sert comme preuve...on marche sur la tête non? je peux donc très bien à mon tour rejetter tout ce que vous me sortirez et nous n'avancerons pas!que voulez vous mon cher Jean Gabriel, autant j'ai la sensation de bien vouloir reconnaitre mes erreurs, mes limites, autant vous, êtes le seul à avoir raison manifestement et le soucis c'est qu'il ne s'agit pas à mon humble avis d'une attitude constructrice permettant de répondre à des problèmes nécessairement complexes...bon j'espère que nous arriverons un jour à discuter sans que mon discours soit sans cesse dénigré...et pas seulement celui d'un jeune con de 20 ans mais bien de celui de quelqu'un qui tente de percer un peu plus chaque jour dans la connaissance et ainsi se rapprocher toujours davantage des "réalités"...à bientôt jean GabrielNovak