Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Travaux


Etude sur la nature
des mouvements écologistes
et leurs véritables objectifs



L'héritage de
Franklin Delano Roosevelt


boris 

La révolution Roosevelt 

Georges Boris


Moulin.jpgL'héritage du
Conseil National
de la Résistance

Quelques textes de
Vladimir I. Vernadski

henry charles carey
Principes de la science sociale
de Henry Charles Carey

Friedrich List
Le Système national
d'économie politique
de Friedrich List

Friedrich Von Schiller

Le Droit des Gens
d'Emerich De Vattel

 

Recherche

Page d'accueil
- Cliquez ici -

Fusion,
enfin les archives !
13 mars 2007 2 13 /03 /mars /2007 07:26

Petit rappel:

Ochlocratie (définition de 1847)
Du grec, Ochlos, foule et Kratos, pouvoir
Gouvernement par la foule, la populace, la multitude.
L'ochlocratie est une forme dégénérée de gouvernement dans lequel la masse a tous les pouvoirs et peut imposer tous ses désirs (d'avenir?). C'est le règne des sondages, de l'intérêt particulier, du clientélisme et de la force.


Je n'ai pas la télévision, mais j'ai eu l'occasion de lire des articles et de visionner des extraits de cette fameuse nouvelle émission révolutionnaire, "J'ai une question à vous poser". Au passage, j'en profite pour proposer d'autres titres: "Qu'est-ce que vous ferez pour MOI et mon grillle-pain ?", ou "J'ai un problème avec ma chaudière", ou encore, "Si je vote pour toi, qu'est-ce que tu me donnes?".
Il y a une expression américaine qui donne une bonne idée de cette façon de penser, c'est "single issue". Grosso-modo, ça veut dire qu'on ne s'intéresse qu'à des problèmes particuliers, personnels et coupés du reste du monde. Le Titanic coule, mais je ne pense qu'à mon voisin de cabine qui ronfle.
Dans "J'ai une question à vous poser", c'est exactement la même chose. Les candidats, transformés en super-VRP, répondent rapidement aux questions personnelles des français. C'est une épicerie. Le vieux posera une question sur sa retraite, le cadre sur les 35 heures, la maman sur l'allocation de rentrée scolaire, le jeune sur le chômage, l'africain sur le racisme... On se croirait dans une annexe de la mairie ou de la CAF, où les habitants viennent réclamer une aide quelconque.
" MOI, MOI, MOI! ". Exit l'intérêt général. Exit les problèmes du monde, de l'Europe, de l'Afrique. Exit les questions de paix et de développement. Exit aussi les questions de fond, où on prends le temps de proposer un vrai projet pour tous les français. C'est le règne de l'intérêt particulier, du sondage et du clientélisme.
Notons au passage que les services publics s'efforcent, eux aussi, de suivre ce modèle en créant le même genre d'émission avec un "panel représentatif" de citoyens. Triste évolution.
Quelle image de la politique et quelle médiocrité ! Essayez un instant d'imaginer Jaurès ou de Gaulle dans ce genre d'émission... Pas possible.


Un extrait pour les zozos qui n'ont pas encore vu l'émission (j'ai mis Ségo, mais Sarko c'était pareil):


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rémy 19/03/2007 11:27

100 % d'accord! C'est vraiment de la politique spectacle.
L'ennui, c'est que ça marche...
Rémy

kévin 20/03/2007 14:39

Ca marche, mais pour combien de temps?
Attention à la réaction des francais qui risquent d'en avoir marre de voir ces sujets traités au "ras-de-la-France". Tous ne sont pas dupes...
Kévin