Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Travaux


Etude sur la nature
des mouvements écologistes
et leurs véritables objectifs



L'héritage de
Franklin Delano Roosevelt


boris 

La révolution Roosevelt 

Georges Boris


Moulin.jpgL'héritage du
Conseil National
de la Résistance

Quelques textes de
Vladimir I. Vernadski

henry charles carey
Principes de la science sociale
de Henry Charles Carey

Friedrich List
Le Système national
d'économie politique
de Friedrich List

Friedrich Von Schiller

Le Droit des Gens
d'Emerich De Vattel

 

Recherche

Page d'accueil
- Cliquez ici -

Fusion,
enfin les archives !
17 novembre 2006 5 17 /11 /novembre /2006 07:55
Martin Luther King, Minuit, quelqu'un frappe à la porte
232 pages
Editeur: Bayard (4 avril 2000)

Martin luther king
, tout le monde le connaît, mais finalement presque personne ne l'a vraiment lu.
C'est un peu comme Don quichotte de Cervantes, on en parle, mais on n'ose pas vraiment s'attaquer à ce grand roman de 1000 pages.

Ce livre est une collection de onze des grands sermons du pasteur noir, retranscrits à partir des enregistrements originaux (cinq sont inédits). Ils sont précédés chacun d'une introduction qui explique le contexte dans lequel ils ont eu lieu, par une personnalité proche.

Ces sermons sont très beaux, inspirés et enthousiasmants. Luther King n'hésitait pas à parler de Socrate à des gens qui souvent ne savaient que très peu lire. On  sent chez lui une volonté permanente d'éduquer la population, de l'élever au-delà de sa triste condition et de lui rendre sa dignité d'homme, sa dignité de penser et d'agir.
On y voit aussi un combat qui sort des frontières. Luther King pense à l'Afrique, à son besoin de développement et d'industrialisation. Cet homme devenait dangereux...
Difficile de retenir ses larmes en lisant ces sermons, tant ils sont portés par un amour puissant, universel et bienveillant. (Sur l'Agapè, lire aussi cet article).
Martin Luther King, c'est l'Amérique que j'aime, avec Franklin Roosevelt, Douglass (ici), Lincoln, Benjamin Franklin...
Bonne lecture.

"La violence est aussi inefficace qu'immorale. Elle est inefficace parce qu'elle engendre un cycle infernal conduisant à l'anéantissement général."

"L’obscurité ne peut pas chasser l’obscurité ; seule la lumière le peut. La haine ne peut pas chasser la haine ; seul l’amour le peut."

"Une loi ne pourra jamais obliger un homme à m’aimer mais il est important qu’elle lui interdise de me lyncher."

PS: C'est une belle idée de cadeau pour noël!

Partager cet article

Repost 0
Published by kévin - dans Livres - cinéma
commenter cet article

commentaires

Dom 17/11/2006 20:57

Je dis aime Et je le sème Sur ma planète Je dis aime Comme un emblème La haine je la jette Je dis aime, aime, aime"Clan" ChédidJe redis aujourd'hui mon admiration pour la force de cet homme qui a su prôner la non violence dans une situation tragique. Je confirme juste qu'au delà de I have a dream, je n'ai jamais lu d'autres discours. Merci de nous exhorter à y remédier.

kévin 18/11/2006 09:46

Oui, je conseille vraiment ce beau livre. Il y a aussi une très bonne "autobiographie" de Martin Luther King, aux éditions Bayard, avec la magnifique lettre de la geôle de Birmingham...