Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Travaux


Etude sur la nature
des mouvements écologistes
et leurs véritables objectifs



L'héritage de
Franklin Delano Roosevelt


boris 

La révolution Roosevelt 

Georges Boris


Moulin.jpgL'héritage du
Conseil National
de la Résistance

Quelques textes de
Vladimir I. Vernadski

henry charles carey
Principes de la science sociale
de Henry Charles Carey

Friedrich List
Le Système national
d'économie politique
de Friedrich List

Friedrich Von Schiller

Le Droit des Gens
d'Emerich De Vattel

 

Recherche

Page d'accueil
- Cliquez ici -

Fusion,
enfin les archives !
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 14:10
...grâce aux "énergies" "renouvelables" :


Ceci est un champs d'éoliennes en Californie, dont le gouverneur a décidé que "Greener is better" !

A vue de nez, ce sont des éoliennes d'une capacité nominale de 0,5 MW. Je vous laisse compter, sachant que le vent ne souffle pas toujours à la vitesse optimale, n'est-ce pas ?
Comparez ensuite avec le rendement d'une tranche nucléaire française (entre 900 et 1400 MW).

Concluez.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Gabriel - dans Science et Nature
commenter cet article

commentaires

Kévin 17/03/2009 07:50

Faut aussi penser aux oiseaux qui ont le vertige et qui volent bas.Simple principe de précaution!

Novak 16/03/2009 18:53

Aaah enfin! en voilà des arguments, des vrais! tchao

Jean-Gabriel Mahéo 16/03/2009 18:14

Ah ! Novak sort de sa tanière !Ce qu'il y a sur l'image, Novak, c'est environ 200 éoliennes de 0,5 MW en nominal (fonctionnement à 100%, conditions optimale). En vérité, la norme admise du rendement éolien, c'est 20 à 30% du nominal. En gros, toutes ces éoliennes sont capables de produire nominalement 100MW, et donc réellement 20 à 30 MW. Quant à la surface couverte par ces ventilateurs géants, ce qu'on peut en dire, c'est que le bas du cj=hamps photographique couvre entre 500 et 800 m. (au pif), et que la profondeur de champs doit être d'une dizaine de kilomètres, on doit avoir sur image entre 10 et 20 km2, au bas mot (l'étendue saisie par la photo est un trapèze).10 à 20 km2 pour 30 MW !!!En comparaison, l'EPR de Flamanville produira 1600 MW sur 1,2 km2 ! Les tours de refroidissements en occuperont peut-être le quart, je me demande bien qui peut être gêné par des bâtiments inoffensifs couvrant quelques dizaines d'hectares, à mpins d'habiter juste de l'autre côté de la clôture.On dit des éoliennes qu'elles produisent 0 déchets. On oublie de dire que leur fabrication a consommé déjà plus d'énergie que le total espéré de leur production à venir, même nominale. Les éoliennes en elles-mêmes sont des déchets inutiles, des sous-produits sans intérêt pour l'économie, et des bouffeuses de surfaces impressionnantes.On dit que les sols sont réutilisables immédiatement. On oublie l'énorme bloc de béton armé enterré sous chaque éolienne, sur lequel elle est arrimé, ainsi que le réseau tentaculaire de fils électriques collecteurs qui relient ces moulins entre eux, et qui sont enterrés aussi, sinon ça ferais beaucoup dans le paysage. Puis il faut multiplier tout ça par le nombre d'éoliennes implantées. Quel chantier ! Herculéen ! Et à perte, à tous point de vue.Alors, ce n'est plus une question de "goûts et couleurs", mais de bon sens, non ?Et puis, sur la blague des oiseaux migrateurs, c'est vrai qu'ils volent haut lorsqu'ils migrent. Mais lorsqu'ils nichent ?A part ça, ça va, les études, Novak ?

Novak 16/03/2009 12:52

biensûr, il faut lire "DINOSAURES" et non pas dinausores...désolé

Novak 16/03/2009 12:49

Bonjour à tous,ah qu'il est bon de revenir ici vous titiller un peu...un peu car je ne vais pas m'attarder sur la chose, c'est juste en réaction avec ces deux commentaires...Pour commencer je ne m'attarde pas sur le caractère judicieux ou non d'implanter autant d'éoliennes (surtout s'il s'agit d'une zone avec peu de vent...) et notamment lorsque l'on voit l'impact que cela peut avoir sur le "paysage", notion somme toute relative, car certain préfèrerons cela à un paysage avec deux énormes cheminées de centrales nucléaires...donc pas question de débattre ici, des goûts et des couleurs!Parcontre, simple réaction au message de Berth qui expliquait que "Voilà qui ne laisse que peu de chance aux oiseaux migrateurs", car je tiens à préciser quelques choses et non pas des moindres...concernant les oiseaux migrateurs (biensûr ce n'est pas commun à tous), mais leur grande majorité volent à des altitudes qui dépassent LARGEMENT les hauteurs, même des plus grandes éoliennes! des oiseaux qui volent entre 400 et 6000 m d'altitude (voire jusqu'à 11 000 m pour certains), c'est je pense largement supérieur à une simple éolienne de peut-etre 50 à 60 m maxi si l'on considère la longueur des "bras"...ainsi, tout ceci pour vous dire que, même si vous n'appréciez pas les éoliennes, et vous en avez tout à fait le droit! et bien, s'il vous plait armez vous d'arguments qui tiennent la route! d'autant que pour rebondir sur la cause des oiseaux migrateurs, si vous vous souciez tant du devenir de ces chers dinausores qui ont su traverser, et le globe! et le temps! je vous invite à dénoncer plutôt que les éoliennes (enfin pas pour ces raisons), plutôt la disparition croissante des surfaces de zones humides par exemple, car ces milieux qui constituent des zones de haltes migratoires où les oiseaux pourront trouver refuge et de quoi se nourrir ou bien même des zones d'hivernage, ou encore des zones de nidification! je tiens à vous rappeler que depuis un siècle la france a perdu peut-etre 90 % de ses zones humides...dont 50 % les 30 dernières années...ainsi je vous laisse méditer ces quelques informations!sur ce, bonne continuation!Cordialement,Novak