Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Travaux


Etude sur la nature
des mouvements écologistes
et leurs véritables objectifs



L'héritage de
Franklin Delano Roosevelt


boris 

La révolution Roosevelt 

Georges Boris


Moulin.jpgL'héritage du
Conseil National
de la Résistance

Quelques textes de
Vladimir I. Vernadski

henry charles carey
Principes de la science sociale
de Henry Charles Carey

Friedrich List
Le Système national
d'économie politique
de Friedrich List

Friedrich Von Schiller

Le Droit des Gens
d'Emerich De Vattel

 

Recherche

Page d'accueil
- Cliquez ici -

Fusion,
enfin les archives !
25 mai 2006 4 25 /05 /mai /2006 11:30
Nasr Eddin Hoja, héros légendaire qui aurait vécu en Turquie au XIIIème siècle, est célèbre dans tout le monde musulman. Il est l'incarnation même de l'irrévérence et de la subversion. A savourer par petites bouchées gourmandes...


Première bouchée :
Des affaires importantes


Nasr Eddin est déjà âgé, lorsqu'un jour, au bazar, succombant à la chaleur, il est pris d'un malaise qui l'oblige à s'allonger sur le sol.
- Il est mort, constate un chaland qui s'est précipité pour lui porter secours.
D'autres personnes se pressent, de plus en plus nombreuses, et tout le monde aboutit à la même conclusion. On se dépêche, qui de prévenir les autorités. Cependant le Hodja est peu à peu revenu à lui, bien qu'il soit trop faible encore pour se relever.
-Les amis, murmure t'il, vous vous trompez, je ne suis pas mort.
-Mais si, hodja, tu es mort et nous allons te faire un bel enterrement, si c'est cela qui t'inquiète.
-Je suis vivant, je vous assure, et j'ai des affaires importantes qui m'attendent.
Mais voici le linceul. On ensevelit le défunt; quatre hommes en empoignent les coins, et en avant pour la mosquée. Chemin faisant, le cortège croise un marchand qui connaît bien le trépassé.
-Nasr Eddin est mort, lui apprend-on, et nous allons à la mosquée pour la veillée funèbre. Viens avec nous.
-Non, non, répond l'homme, je n'ai pas le temps.
-Allons viens, tu avais de l'amitié pour lui.
-Certes, mais je suis pressé, je vous dit :  j'ai des affaires importantes...
Là-dessus, Nasr Eddin sort la tête du linceul :
-Allons, viens donc! Moi aussi j'avais des affaires importantes, et je n'en pas fait comme toi toute une histoire...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Barulaïre 29/05/2006 09:41

Alors là, je suis ravie ! Nsar Eddin Hodja ! J'ai cherché ce livre longtemps mais il semble quasiment introuvable... Où avez-vous lu ces textes ? C'est superbe !Joli et très intéressant blog, à faire connaître...A bientôt !

kévin 29/05/2006 14:57

Merci pour ce gentil commentaire. Je vais poster ce soir les références du livre, qui est encore trouvable.