Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Travaux


Etude sur la nature
des mouvements écologistes
et leurs véritables objectifs



L'héritage de
Franklin Delano Roosevelt


boris 

La révolution Roosevelt 

Georges Boris


Moulin.jpgL'héritage du
Conseil National
de la Résistance

Quelques textes de
Vladimir I. Vernadski

henry charles carey
Principes de la science sociale
de Henry Charles Carey

Friedrich List
Le Système national
d'économie politique
de Friedrich List

Friedrich Von Schiller

Le Droit des Gens
d'Emerich De Vattel

 

Recherche

Page d'accueil
- Cliquez ici -

Fusion,
enfin les archives !
8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 00:02
mur_et_arbre_palestine.jpg

On en parle peu. On oublie. Mais ce qui se passe là-bas est intolérable.

Je vous conseille cette interview dans le Réseau Voltaire de Greta Berlin, 66 ans, qui est une femme d’affaires de Los Angeles.
"Elle est mère de deux enfants doubles nationaux palestiniens et états-uniens. Ces quatre dernières années, elle a rejoint par deux fois l’International Solidarity Movement en Palestine occupée. Également membre des Femmes en noir, elle est l’une des nombreuses personnes qui ont organisé un projet peu usuel : aller à Gaza en bateau. Leur intention est de mettre au défi l’affirmation des autorités israéliennes selon laquelle Gaza n’est plus occupée. Dans l’entretien qu’elle accorde au Réseau Voltaire, Greta Berlin explique les raisons de cette entreprise courageuse."

Quelques extraits:

(...) Je le répète : nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour attirer l’attention du monde sur le fait que le blocus militaire israélien conduit à la mort lente les gens de Gaza. Nous savons bien que ce voyage sera difficile, mais nous sommes déterminés. Nous pouvons, soit nous lamenter sur l’inertie de la communauté internationale, soit faire quelque chose pour l’amener à se réveiller et à réagir. Si nous, qui avons pu constater la gravité de la situation, ne faisons rien, quelle crédibilité aurons-nous encore aux yeux des Palestiniens sous occupation ? (...)
(...) Presque tous ceux qui vont embarquer sur le bateau ont été battus, blessés par balles, ou asphyxiés de gaz lacrymogènes par les militaires israéliens. Beaucoup d’entre nous ont été arrêtés pour avoir protégé des femmes et des enfants. Les autorités israéliennes savent très bien que nous n’avons aucun lien avec des organisations terroristes. Mais Israël est terrifié à l’idée que nous puissions revenir dans nos pays respectifs dire la vérité sur ce que ses soldats font subir au peuple palestinien sous occupation. C’est cela qu’Israël craint : la vérité (...)

La suite ici

Partager cet article

Repost 0

commentaires