Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Travaux


Etude sur la nature
des mouvements écologistes
et leurs véritables objectifs



L'héritage de
Franklin Delano Roosevelt


boris 

La révolution Roosevelt 

Georges Boris


Moulin.jpgL'héritage du
Conseil National
de la Résistance

Quelques textes de
Vladimir I. Vernadski

henry charles carey
Principes de la science sociale
de Henry Charles Carey

Friedrich List
Le Système national
d'économie politique
de Friedrich List

Friedrich Von Schiller

Le Droit des Gens
d'Emerich De Vattel

 

Recherche

Page d'accueil
- Cliquez ici -

Fusion,
enfin les archives !
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 00:21
missilepoutine.jpg
Tremblez!...
"Poutine menace de pointer ses missiles sur l'Europe": Le Figaro. "Poutine agite le spectre de la guerre froide": Le Monde. "Les menaces de Vladimir Poutine": Nouvel Obs. "La Russie menace l'Europe avec ses missiles": RTL...

La presse se déchaîne encore une fois contre Poutine. A ce niveau là, on est proche de l'hystérie. De vrais moutons de Panurge.
Petit rappel des faits: Les américains prévoient d'installer 10 missiles antimissiles sur le territoire polonais et des radars sur le sol tchèque (dont 95% des habitants -près des lieux concernés- ne sont pas vraiment ravis de se retrouver au beau milieu de ce vaste bazar nucléaire). Les Américains soutiennent qu'il s'agit de mettre en place une protection contre d'éventuelles attaques de missiles des Etats dits "de l'axe du mal" (avant, c'était l'Irak). L'Iran et la Corée du Nord entrent notamment dans la liste de ces Etats, dressée par Washington (Bush et Cheney, deux grands stratèges).
Forcément, la Russie se méfie. Elle a bien raison.
Essayez d'imaginer la réaction Américaine si Poutine (ou n’importe quelle autre pays) décidait d'installer un système de défense anti-missiles sur les frontières des Etats-Unis. La réaction normale des Américains serait de protester violemment et de tout faire pour empêcher cette agression. Rappelons au passage que le système de défense anti-missiles ne concerne pas que la défense : c’est une arme offensive avant tout. Oui, oui.  Rappelons aussi que les américains sont en train de vendre ce système aux Européens (qui plongent comme des abrutis) comme une "défense contre les missiles iraniens". Même si l’Iran avait des armes nucléaires et des missiles à longue portée (et ils semblent encore bien loin d'y arriver), ils n'oseraient jamais attaquer l'Europe, comme ça. Ils seraient détruits en moins d'une heure (c'est ce que Chirac avait osé dire il y a quelques mois).
Non. Il y a autre chose. 
Ce système de "défense" est une stupide déclaration de guerre. Une escalade regrettable que provoque Bush et sa bande de neuneus barbares. Ce déploiement du système américain de défense antimissile vise non seulement la Corée du Nord mais aussi et surtout la Chine et la Russie. C'est en tout cas ce que craignent des experts militaires du monde entier. Les Chinois ont d'ailleurs, eux aussi, exprimé de fortes réserves. En langage moins diplomatique, ils sont furax.
Une dernière chose: franchement, vous faites confiance à Bush et à Cheney? N'ont-t'ils pas menti éhontément au sujet de l'Irak? N'ont-ils pas violé toutes les règles du droit international avec cette stupide et horrible guerre en Irak? Veulent-ils vraiment apporter la paix et la démocratie dans le monde entier? Permettez moi de douter, et pas qu'un peu.
Ce qui m'inquiète aussi, pour terminer, c'est de voir nos grands médias français (libres, parait-il) tomber dans le panneau et suivre sans protester le train fantôme de Bush, Cheney et Sarkozy.
Tremblez!...

Quelques articles à lire:
Un dossier spécial sur Ria Novotsi, ici
Sur De Defensa, ici
Sur Contre-Info,
ici

abm.jpg


Partager cet article

Repost 0

commentaires

kévin 09/06/2007 12:35

Bush a donc dévoilé son jeu en refusant l'offre (subtile) de Poutine au G-8. Cela démontre ce qui a été dit dans l'article.Un article de Ria Novosti:" La réaction des Etats-Unis à l'offre russe sur la défense antimissile conjointe révélera les intentions véritables de Washington, a estimé vendredi le chef du comité international de la Douma (chambre basse du parlement russe), Konstantin Kossatchev."Selon la façon dont nos partenaires américains réagiront à cette proposition, on pourra juger s'ils sont réellement préoccupés par les menaces émanant de certaines régions du globe. Etant donné qu'il s'agit de menaces conjointes pour la Russie et les Etats-Unis, l'exploitation en commun du radar de Gabala prend tout son sens", a-t-il estimé dans un entretien accordé à RIA Novosti.En janvier dernier, les Etats-Unis ont demandé à la République tchèque et à la Pologne d'accueillir sur leur sol des éléments du bouclier antimissile américain pour parer à d'éventuelles attaques venant d'Iran ou de Corée du Nord. Moscou qui se sent menacé a exprimé à plusieurs reprises son hostilité au projet malgré les assurances américaines.Jeudi, dans le cadre du sommet du G8, les présidents russe et américain se sont mis d'accord pour nouer un dialogue à ce sujet au niveau des experts militaires. Vladimir Poutine a notamment proposé à George W. Bush d'utiliser en commun le radar de Gabala, en Azerbaïdjan.Pour M. Kossatchev, si les Etats-Unis acceptent la proposition russe, tout en renonçant à leurs projets de déploiement du bouclier antimissile en Pologne et en République tchèque, le partenariat Moscou-Washington se transformera en une véritable alliance."Si les Américains rejettent la proposition russe, quel qu'en soit le prétexte, il sera définitivement clair que le projet est moins dirigé contre l'hypothétique menace émanant de l'Iran et de la Corée du Nord que contre le potentiel nucléaire de la Russie, comme nous l'avons supposé", a relevé le parlementaire.L'offre du président russe est "une initiative puissante et ambitieuse", une véritable "percée", peut-être "l'événement de l'année, pour ne pas dire de la décennie", a estimé le député russe."J'espère que les Etats-Unis accepteront l'initiative et qu'ils l'apprécieront à sa juste valeur sans entrer dans de petits détails techniques", a résumé M. Kossatchev. "

Malakine 07/06/2007 14:17

Je ne sais pas si d'un point de vue militaire les états unis auraient intérêt à poser des missiles d'attaque près de la frontière russe. En revanche, il faut effectivement comprendre les russes. Cette prise de position est salutaire dans le contexte actuel, de plus en plus, hystériquement anti russe.

Kévin 07/06/2007 15:36

Merci pour le commentaire.Effectivement, je ne vois pas l'intérêt d'installer des missiles si près de la Russie, à moins de vouloir provoquer une escalade militaire.Ce qu'il faut surtout, c'est bâtir la paix. Bâtir la paix, c'est mettre en place (à l'échelle mondiale) un véritable projet de développement économique et infrastructurel. L'exemple du tunnel sous le détroit de Bering est très bon (voir l'article d'il y a trois ou quatre jours). Ce qu'il faut, c'est un New Deal mondial, à la Roosevelt (notons au passage que Poutine fait régulièrement référence à Roosevelt quand il parle d'économie et de grands projets).kévin

Dom 07/06/2007 00:32

Si je puis me permettre de détourner la phrase de bernard werber :"Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, je que je dis, ce que vous voulez entendre, ce que vous entendez, ce que vous croyez en comprendre, ce que vous voulez comprendre, et ce que vous comprenez, il y a au moins neuf possibilités de ne pas se comprendre."Entre ce qu'on veut me faire penser, ce qu'on veut me faire dire et que je dis, ce qu'on veut me faire entendre, ce que j'entends, ce qu'on veut me faire avaler (comprendre n'est plus juste à ce niveau de manipulation !) et que j'avale, j'augmente mes possibilités de comprendre ce qui se trame grâce à l'éducation, la tolérance, l'accès au savoir et internet. Combien d'entre nous sont conscients de cette inquiétante manipulation de l'information et de l'image ? Ainsi que de l'auto-censure d'un certain nombre de responsables d'édition (dernière affaire Bolloré dans le Courrier International et son refus de publier l'article sur l'annulation du vol pour ne pas montrer une image négative des forces de l'ordre).http://www.hns-info.net/article.php3?id_article=11396

edgar 06/06/2007 22:46

bien dit, du coup j'en ai fait mon billet du jour, mais en plus court car tu as parfaitement résumé la situation et surtout le silence, qui finit par ne plus être étonnant, de nos vaillants média nationaux.

Rémy 06/06/2007 18:32

Joli retournement de situation, cher Kévin. C'est vrai que Bush est peu crédible en défenseur de la démocratie. A méditer...Rémy

Kévin 06/06/2007 21:12

Merci. J'espère que cet article permettra à quelques lecteurs de se poser les bonnes questions. Avec la presse, il faut un bon firewall et un bon anti-virus!Kévin