Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Travaux


Etude sur la nature
des mouvements écologistes
et leurs véritables objectifs



L'héritage de
Franklin Delano Roosevelt


boris 

La révolution Roosevelt 

Georges Boris


Moulin.jpgL'héritage du
Conseil National
de la Résistance

Quelques textes de
Vladimir I. Vernadski

henry charles carey
Principes de la science sociale
de Henry Charles Carey

Friedrich List
Le Système national
d'économie politique
de Friedrich List

Friedrich Von Schiller

Le Droit des Gens
d'Emerich De Vattel

 

Recherche

Page d'accueil
- Cliquez ici -

Fusion,
enfin les archives !
16 mai 2007 3 16 /05 /mai /2007 00:50

Comment l'homme est venu


L'inquiétude s'en vint, grosse de l'homme,
Et l'inquiétude contempla le sans-espoir,
Le sans-espoir a soupiré devant le doute,
Le doute l'entendit avec perplexité,
La perplexité fut indécise face au qui-sait,
Le qui-sait discuta avec le peut-être,
Et le peut-être interrogea le si-jamais,
Le si-jamais creusa vers le probable,
Le probable en conclut c'est possible,
Le possible montra le vraisemblable,
Le vraisemblable fit un signe au pourquoi-pas,
Le pourquoi-pas se faufila vers le vraiment
Le vraiment chuchota certainement,
Certainement railla l'indubitable,
L'indubitable tempêta le défini,
Le défini frappa du poing: assurément,
Assurément se jeta sur le vrai,
Et le vrai tomba sur le cœur.
- C'est ainsi qu'est advenu l'homme,
C'est ainsi qu'a survécu l'homme
Avec toutes sortes de doutes
Toutes vérités jamais sûres.

Aron Lutski (1894-1957)

rembrandt3.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by kévin - dans Poésies
commenter cet article

commentaires

Dom 16/05/2007 10:10

Et comment le sans-doute arriva-t-il à se faufiler dans le peut-être sans entamer le avec précautionset éviter ainsi le "dans l'absolu" nuisible au "dans l'avenir" ????Un excellent texte que je reprendrai avec les élèves. On dirait de l'OULIPO.Merci.

Kévin 16/05/2007 17:37

Bonne idée!